inspirations innovatech

Inspirations,
news et dossiers

L’Aéropôle de Gosselies accueille des entreprises scientifiques et technologiques

Date de publication
10 avril 2019
facebook twitter LinkedIn Google Mail Industrie/Logistique/Inspirations Print
aeropole de gosselies

InnovaTech y est implantée depuis 2002 et n’a cessé de voir cet Aéropôle de Gosselies s’étendre. 4000 cerveaux viennent quotidiennement y travailler pour le compte de 170 entreprises. Qui y est concrètement et quelle est la spécificité de ce zoning à la croissance impressionnante?

C’est en 1994 que commençait l’aventure de l’Aéropôle de Gosselies

Avec son aéroport, sa localisation, son accessibilité et les différentes voies de communication routière, l’Aéropôle de Gosselies est un véritable succès. Avec une superficie de 95 hectares, les entreprises s’y sont implantées en un éclair. 

La première à y croire, c’était l’entreprise espagnole Europrinter, spécialisée dans le monde de l’imprimerie.

IGRETEC, l’intercommunale pour la gestion et la réalisation d’études techniques et économiques a été créée sous l’influence de 70 communes. Elle s’y implante également et lance le plan d’action « Charleroi Futura », l’objectif était de promouvoir l’innovation technologique. Et c’est plutôt réussi.

Prédominance des biotech avec le Biopark

En 1994, en voyant que la Belgique donnait de plus en plus de moyens aux régions, l’ULB prend la décision de s’implanter en Wallonie et plus précisément à Charleroi. Et comme les biotechnologies et les sciences du vivant sont l’un des domaines phares du développement industriel, il n’en fallait pas moins pour choisir ce domaine.

De là va démarrer l’ascension des Biotech à Gosselies. L’Institut de Biologie et de Médecine Moléculaires (IBMM) va se créer (250 chercheurs). Henogen va s’y installer comme 1re spin-off. En 2001, c’est la société Delphi Genetics  qui vient y poser ses cartons, puis Euroscreen qui quitte la capitale. En 2006, on notera l’arrivée de Bone Therapeutics mais aussi du pôle de compétitivité Biowin. En 2009, de nouvelles compétences technologiques sont accessibles possibles grâce au avec le centre de recherche ImmuneHealth. 

MastherCellEt l’international s’y intéresse également : Novasep implante son laboratoire à Gosselies.

Sans compter de nouvelles universités comme l’arrivée de l’Umons et de formations master. En 2003 était inauguré le « I-Tech Incubator ». MaSTherCell ou iTeos Therapeutics ont rejoint ces nouveaux bureaux d’Igretec. 

C’est indéniable : le Biopark permet de renforcer les synergies entre les industriels en les rassemblant dans un même lieu. Et au fil des années, de nombreux partenariats entre universités, industriels et partenaires publics se sont conclus. Notons qu’1/4 des emplois sur le zoning sont liés aux biotechnologies. Le plan d’agrandissement est en cours avec un financement de 35 millions d’euros sur 5 ans de la Région wallonne.

 

Qui gère le zoning ?

Igretec gère le zoning de Gosselies ainsi que 21 parcs d’activités économiques dont celui de l’Aéropôle de Gosselies. Au total, l’intercommunale  accueille plus de 650 entreprises dans des secteurs d’activités divers tels que l’agroalimentaire, les technologies de l’information, l’aéronautique, les services aux entreprises…

Elle met ses infrastructures à disposition (locations de bureaux ou ventes de terrains).

Igretec est active dans plusieurs pôles d’activités notamment dans le domaine énergétique. Elle développe l’économie et le territoire de la Région de Charleroi.  Elle aide aussi à concevoir, à réaliser des projets au service de partenaires privés ou publics, dans des domaines très variés: l’infrastructure, l’urbanisme, l’environnement et les bâtiments industriels.

 

Des pépites scientifiques et technologiques

L’Aéropôle de Gosselies compte de nombreuses sociétés qui contribuent à la découverte, au changement et même à la révolution. 

undersideUnderside en fait partie. Elle développe par exemple la solution « Display ». Elle permet de «pousser» du contenu digital (textes, photos, vidéos) via une application installée sur l’Apple TV. 

MastherCell qui se dédie à l’industrialisation de thérapies cellulaires, est en pleine croissance depuis sa création. En effet, les nouvelles unités de production vont quadrupler la surface des installations actuelles. Dès la fin de ce projet, l’entreprise passera de 165 employés à 300. La société produit du matériel cellulaire pour combattre certains cancers.

Delphi Genetics, créé par Philippe Gabant, a été fondée en 2001. Une entreprise active en biologie moléculaire, qui fait partie du domaine de l’ingénierie génétique. Elle produit de la DNA recombinant et elle assemble des molécules de DNA. Elle collabore avec l’Institut Biologie et de Médecine Moléculaire (IBMM).

On ne saurait citer toutes les entreprises présentes (170 quand même) mais notons aussi l’importante implantation de AGC Glass Europe ou encore Vedi qui s’occupe des images imprimées. OncoDNA soutient les oncologues du monde entier. Récemment Graftys, qui est active dans les ciments osseux synthétiques, vient de s’implanter.

Et si vous avez besoin d’une conception de machine sur-mesure, vous pourriez faire appel à Citius Engineering.  Enfin, que diriez-vous de concevoir un simulateur de vol chez Venyo, de le tester à l’European Flight Simulator ou encore de tester une chute libre à l’Airspace Indoor Skydiving? Notons aussi la présence du siège administratif et technique de l’intercommunale de télédistribution VOO/BRUTELE qui occupe près de 200 personnes.

cetic2 (3)

Les centres de recherche occupent une grande place au sein de l’Aéropôle de Gosselies. Notamment Cetic qui développe des expertises clés dans les secteurs numériques. Elle soutient le développement économique régional en transférant des résultats plus innovants vers les entreprises wallonnes, et les PME en particulier.

Autre centre de recherche : le Cenaero, qui soutient l’innovation de l’industrie technologique des produits, services et procédés grâce aux recours de technologies numériques telles que l’optimisation, la simulation et l’analyse de données.

Comptons aussi sur Sirris, qui permet aux entreprises de développer leurs innovations technologiques et qui compte une antenne à Gosselies.

Les centres de formation sont des atouts considérables pour l’Aéropole de Gosselies. Technocampus sensibilise aux métiers technologiques. Un centre important puisqu’il forme les talents du futur aux technologies nouvelles, un élément déterminant pour l’avenir de la région de Charleroi.

En 1998, s’implatechno campus photo 2.1nte l’ASBL Technofutur dans l’Aéropôle de Gosselies. Elle propose des formations dans le domaine des technologies de l’information et de la communication. Elle a déjà donné + de 520.000 heures de formation à plus de 20.000 personnes.

Notons aussi le Cepegra, un centre de compétence du Forem qui aide les professionnels du secteur de la communication visuelle et de l’industrie graphique. Il leur permet de rester à la pointe de la technologie.

 

Caterpillar : un succès puis un échec mais l’avenir est en de bonnes mains

Dans l’Aéropôle de Gosselies, les entreprises de prestige se mêlent les unes aux autres. Retournons un peu dans le passé avec l’usine Caterpillar. Fermée en 2016, elle faisait partie d’une des plus grandes sociétés du zoning. Une entreprise américaine, fabriquant des machines dans les domaines de la construction, des mines et de la forêt. En passant devant, on pouvait y apercevoir de grandes machines jaunes. La société était un très gros fournisseur d’emplois pour la région de Charleroi.

Avec le départ de Caterpillar, l’impact sur l’emploi a été lourd. Mais, tout cela a été rééquilibré  avec l’agrandissement de l’aéroport de Charleroi. Suite à l’annonce de la fermeture de Caterpillar, le Gouvernement wallon avait mis en place un plan stratégique, piloté par la cellule CATCH. L’objectif est de booster la création d’emplois à Charleroi. Le plan a une durée de 3 ans et l’équipe, la « Delivery Unit », s’y attelle au quotidien. Elle est pilotée par celui qui a été désigné Wallon de l’année, Thomas Dermine.

InnovaTech fait partie de la Maison de l’Industrie

Notre ASBL InnovaTech s’est créée dans le cadre des fonds structurels. Financés par l’Europe (Fonds social européen) et la Wallonie, nous proposons un ensemble de services aux entreprises (PME, TPE) wallonnes qui développent ou souhaitent développer des projets innovants et techniques. Nos coachs en innovation permettent aux entreprises d’innover plus rapidement.essai

En 2002, nous posions nos cartons à la rue Clément Ader pour rejoindre en 2008 la rue Auguste Piccard et la Maison de l’Industrie. Dans ce bâtiment, nous sommes bien accompagnés : nos voisins comptent : l’AWEX, l’agence Wallonne à l’Exportation et aux Investissements, le CQHN, le centre Hainaut-Namur pour la Gestion de la Qualité et Agoria, une structure organisationnelle. Ce n’est pas tout, il y a aussi  trois pôles de compétitivité: BioWin qui se consacre à la santé, Wagralim, actif dans le secteur agroalimentaire et GreenWin qui se focalise sur la chimie verte, les biotechnologies environnementales et les matériaux de construction innovants.

Facilités d’accès, parkings, hôtels, restaurants, un aéroport et même une crèche à proximité. Nul doute que l’endroit est bien choisi. (On recrute, si ça vous dit).

Des noms de rues liés à l’aviation

En étant sur un Aéropôle, quoi de plus logique que de nommer les rues d’illustres aviateurs et aéronautes ? InnovaTech se trouve à la rue Auguste Piccard. C’était un physicien, aéronaute et océanaute suisse qui inspira à Hergé son personnage du professeur Tournesol.

L’aéroport de Charleroi est situé à la rue les frères Wright. Deux célèbres pionniers américains de l’aviation, à la fois chercheurs, concepteurs, ingénieurs, constructeurs et pilotes. Ils sont les premiers à avoir réalisé les vols contrôlés et motorisés de l’histoire de l’aviation.

A la rue Louis Blériot, s’est établi AGC Technovation Centre. Louis Charles Jospeh Blériot était un pilote, ingénieur aéronautique et un inventeur. Il fut le premier à traverser la manche avec son avion Blériot XI.

Le Biopole de l’ULB est à la rue Adrienne Bolland. Une aviatrice française célèbre, elle a été la première femme au monde à avoir effectué la traversée par avion d’une partie de la Cordillière des Andes.

Le futur de l’Aérôpôle ?

L’Aéropôle de Gosselies est une belle réussite en pleine expansion.  Actuellement, il y a encore de 8.2 hectares de terrains disponibles pour accueillir  quelques nouvelles pépites scientifiques et technologiques. 

Mais c’est tout Charleroi qui continue de se valoriser avec  les structures d’accompagnement qui y sont comme Catch, Sambrinvest, Igretec, I-Tech Incubator et ULB-TTO.


Suivez-nous sur les réseaux sociaux : sur Facebook, Twitter ou Linkedin.
Abonnez-vous à notre Innoflash du vendredi. Chaque semaine des articles liés à l’innovation wallonne.

l'équipe de rédaction InnovaTech

Par

L'équipe de rédaction d'InnovaTech est composée d'experts en innovation technologique et en communication.

Website Facebook Twitter LinkedIn

Services associés

coach

Bénéficiez d’un coach

communication presse

Communication presse