inspirations innovatech

Inspirations,
news et dossiers

Analyse fonctionnelle: votre client a-t-il vraiment besoin de votre produit ?

Date de publication
2 février 2017
facebook twitter LinkedIn Google Mail Industrie Print
analyse fonctionnelle

L’ analyse fonctionnelle est une méthode de travail qui permet de définir les fonctions essentielles d’un produit, au prix le plus juste.

Parmi les dix principales causes d’échec en développement de produits, les entrepreneurs relevaient en priorité que leur «produit ne répondait aux attentes des clients» (enquête canadienne de 2004). C’est vrai, dans près d’un cas sur deux (42%). De ce point de vue, l’ « analyse fonctionnelle » peut-être à la fois une bonne façon d’éviter cet écueil et un formidable outil de créativité et d’innovation.

L’ analyse fonctionnelle est une démarche qui « consiste à rechercher et à caractériser les fonctions offertes par un produit pour satisfaire les besoins de son utilisateur ».

analyse fonctionnelle

Explication par l’exemple : Comment écrire dans l’espace ?

Des chercheurs de la NASA et des ingénieurs russes se sont posés cette question. L’anecdote n’est peut-être pas rigoureusement exacte mais elle illustre bien le problème.

1. Les Américains, après avoir constaté que les stylos à encre n’étaient pas adaptés à l’absence d’apesanteur
(l’encre ne subissant plus l’attractivité terrestre, elle ne se couche plus sur le papier), ont dépensé des millions de dollars pour développer un stylo et une encre particulièrement innovants.

2. Les Russes, de leurs côtés, n’ont pas déanalyse fonctionnellepensé un kopeck : ils ont simplement utilisé un crayon ! Car le besoin des astronautes et des cosmonautes n’était pas d’écrire à l’encre… mais d’écrire !

Résumons : l’objectif est d’exprimer le besoin en termes de services attendus (écrire dans l’espace) plutôt qu’en termes de solutions (le stylo à bille high-tech). Cette discussion permet de s’interroger sur les véritables attentes des futurs utilisateurs et sur les contraintes induites par l’environnement au sein duquel l’innovation sera conçue, produite et vendue.

Les étapes de l’analyse fonctionnelle

Étape 1 : phase de préparation

« Dans un premier temps, explique Stéphanie Marlière, conseiller en innovation technologique, on entre dans une phase de préparation. On part du besoin identifié et on réunit un groupe de travail qui va analyser ce besoin sous tous ses angles. Ce groupe de travail examine l’environnement dans lequel on va travailler. Et l’environnement, c’est quoi ? C’est le produit (et son cycle de vie), c’est l’entreprise (ses compétences, ses outils de production, …) et ce sont les clients (qui sont-ils, que veulent-ils…) ».

L’intérêt de cette démarche préalable, c’est d’éviter les réponses toutes faites. « Si vous identifiez un besoin et que vous le soumettez à un technicien, il aura tendance à proposer immédiatement une solution technique qu’il connait bien mais qui n’est pas forcément la réponse la plus adaptée ».

Étape 2 : Analyse des besoins

« Dans un second temps, poursuit Stéphanie Marlière, on procède à l’analyse du besoin. Un besoin, c’est une exigence ou une insatisfaction qui motive la création du produit, une nécessité ou un désir éprouvé par l’utilisateur. Le besoin peut être exprimé, latent ou potentiel ». L’objectif de cette seconde phase est d’identifier précisément les besoins que l’on souhaite satisfaire et de les exprimer en termes de services attendus.

 

analyse fonctionnelleExemple : la création de la 2cV, notre bonne vieille « deuche ». On ne le sait pas toujours mais en 1935, lorsqu’on imagine la 2cV, c’est Michelin qui est propriétaire de la firme Citroën. Et c’est Michelin qui est à l’origine du projet.

Dans quel but ? Vendre des pneus, évidemment. Et la meilleure façon d’en vendre, c’est encore de créer le produit qui en a besoin : une auto.

Sans le savoir, les patrons de Michelin-Citroën font de l’ analyse fonctionnelle !

La stratégie de l’entreprise : vendre des pneus. Beaucoup. Pour vendre beaucoup de pneus, vendons beaucoup de voitures.

 

 

Pour créer cette voiture, en ne perdant jamais le fil stratégique, on va se poser trois questions :

1. A qui va-t-on la vendre ? Qui est le client ? Réponse : l’agriculteur (ils sont encore très nombreux dans cette France rurale) et plus particulièrement la fermière. A l’époque, Monsieur est aux champs et Madame est chargée de vendre les produits de la ferme au marché.
2. Sur quoi le produit agit-il ? Sur les marchandises à transporter au marché.
3. Pour quoi faire ? Pour permettre à la fermière de se rendre au marché avec ses marchandises.

Rédiger le cahier des charges fonctionnel

Il restera ensuite à rédiger le cahier des charges fonctionnel, qui est le livrable de l’analyse fonctionnelle. C’est le document par lequel le demandeur exprime ses besoins (ou ceux qu’il est chargé d’exprimer) en termes de fonctions, de service et de contraintes. Pour chacune d’elles sont définis des critères d’appréciation ainsi que leurs niveaux, chacun de ces niveaux est assorti d’un certain degré de flexibilité. Il est  rédigé indépendamment des solutions envisageables et doit permettre l’expression du besoin dans des termes compréhensibles par les utilisateurs.

Cette thématique a été abordée par nos conseillers lors de la séance du 11 mai 2017 de notre formation 6 jours pour mieux innover. Découvrez cette méthodologie.

 

l'équipe de rédaction InnovaTech

Par

L'équipe de rédaction d'InnovaTech est composée d'experts en innovation technologique et en communication.

Website Facebook Twitter LinkedIn

Services associés

coach

Bénéficiez d’un coach

Diagnostic et plan d'actions

Diagnostic et plan d’actions

Management

Management de l’innovation