inspirations innovatech

Inspirations,
news et dossiers

Retour sur la conférence NellyRodi à propos des tendances

Date de publication
15 juillet 2019
facebook twitter LinkedIn Google Mail Objets du quotidien/News Print
nellyrodi tendances

Le hub créatif de Liège Plug-R avait invité Vincent Grégoire de l’agence NellyRodi ce vendredi 12 juillet à Liège. En presque 2h, il a décortiqué des tendances lifestyle en les classant parmi 4 profils. De quoi s’inspirer et savoir comment impacter son client s’il est parmi l’un des profils. On en a profité pour relier ces profils à des innovations wallonnes et opportunités de business.

Nelly Rodi est une agence conseil en intelligence business et créative basée à Paris, New-York, Tokyo. Vincent Grégoire y est chasseur de tendances depuis 27 ans. Son but: anticiper ce que l’on va acheter, ce que l’on va aimer. Il est constamment à l’affût de tout ce qui se dit, se passe, se créée. Il court après les « signaux faibles ». Notons une qualité supplémentaire : il parle très vite. Du coup, 2h de conférences donnent presque 4h d’un conférencier « normal ».

Cette conférence était présentée en clôture de la « summer school » proposée par Plug-R où des centaines de participants étaient venus découvrir de nouveaux outils pour les aider à entreprendre.

Redonner de la confiance

Intelligence artificiellePour Vincent Grégoire, on est en ce moment dans un contexte anxiogène (insécurité, doute, pollution, fake news…). Les gens se posent énormément de questions. Devons-nous encore posséder une maison? Devons-nous acheter en ligne? Dois-je faire un enfant s’il y a déjà trop de gens sur la planète? Est-ce que les robots vont prendre tous nos emplois?
On sent dans tous les cas que quelque chose « se passe ». Les collapsologues n’ont jamais eu autant le vent en poupe. Les salons du « survivalisme » cartonnent.

Il est nécessaire de réconcilier les individus avec tout ce qu’ils voient, entendent. Que ce soit en politique, en technologie… ils ont besoin d’avoir à nouveau de la confiance. Ceux qui réussiront seront ceux qui redonnent de la confiance dans les propos, objets, discours…

Quelles sont les attentes des consommateurs?

Les consommateurs sont attirés par soit la raison, l’émotion, la tradition ou la passion. Et ce avec différents besoins.

Un besoin d’interaction 
Les individus ont besoin de bavardages, de rencontres, de débattre.
Un besoin de mots, d’explications, de dire la vérité

Un besoin d’innovation
L’innovation oui, mais on ne veut plus d’ingénieurs déconnectés de la réalité. On veut de l’innovation bienveillante, avec une dimension humaine. « Plus il y a de technologie, plus il y a besoin d’humain pour l’équilibrer ».

Un besoin d’inclusivité
On recherche des personnes qui ont de vrais projets et qui peuvent les porter. On recherche de la différence, du win-win. Et non des stéréotypes.

Un besoin d’inspiration
Il y a trop de prédictif, de data, de reportings. On ne peut plus rouler vite, manger gras… On a besoin de passion incarnée, de délires, de fantaisie.

4 profils de consommateurs décortiqués

Vincent Grégoire a créé 4 profils de consommateurs.

  • Les symbolistes : ils veulent changer le monde par le savoir.
  • Les invincibles : ils se sentent forts pour innover et créer. Ils veulent des solutions rapides.
  • Les vertueux : ils veulent changer le monde en jouant, ça doit être ludique et responsable.
  • Les flamboyants : ils veulent que ce soit fun, festif, théâtral.

Les symbolistes veulent revenir aux fondamentaux

Pour eux, il faut de la rigueur. Les sciences et l’innovation vont trop vite. Ils veulent garder le meilleur d’avant et le moderniser. Ils aiment les rituels, les gestes. Les musées, la culture, l’art : des disciplines nobles qui les intéressent. Tout design va être réfléchi. Ils sont obsédés par les mots, les explications, la rhétorique.

Quelles sont les tendances pour les symbolistes ?

  • Le rond : ce qui enrobe, encercle. Ils aiment les arches. Le nouveau siège d’Apple est rond, par exemple.
  • Les mono-produits : le restaurant qui ne vend que des avocats par exemple
  • Les matières naturelles : le cuir, le minéral, la pierre…
  • Le calme, ils adorent tout ce qui va nous permettre de retrouver de la sérénité : méditation, les cérémonies du thé, les detox, les panneaux acoustiques, retraites, communion avec la nature (glamping…)
  • Le passé remis au goût du jour : les bouquets de fleurs séchées, les hiéroglyphes, les fossiles…
  • La rhétorique : les philosophes, les conférences TED…

Quelles sont les opportunités de business autour des symbolistes ?

Business de l’expérience : il y a de plus en plus de seniors. Ils ont encore le temps, la santé et de l’argent !
Business du religieux, du spirituel
Business de la « déconnexion »
Business de la résilience, des gens imparfaits.

Des exemples en Wallonie ?

Home Eos propose des isolants acoustiques

Apiquiet a développé la téléassistance pour le maintien des personnes âgées à domicile

Les invincibles bousculent les lignes

Pour eux, il faut survivre, se dépêcher, innover. Ils aiment l’idée de l’homme augmenté. Ils veulent voir des super héros. La culture prend trop de temps, par contre la science et la technologie les excitent. Pour eux, une souris fluo, c’est cool.

Quelles sont les tendances pour les invincibles ?

  • Les animaux prédateurs : on a tué tous les prédateurs de l’homme mais ils sont obsédés par ces créatures, par le survivalisme
  • Les performances de l’homme : crossfit, ninja warrior, escape game… mais aussi des machines comme le pneu increvable par exemple
  • Les vitamines ou même dopamine, cocaïne… tout ce qui peut permettre d’augmenter l’homme
  • Le futur : tout ce qui semble futuriste, les écrans, les lumières, les lasers…
  • Les super-aliments : spiruline, kombucha, kimchi…

Quelles sont les opportunités de business autour des invincibles ?

  • Business du detox, du nettoyage (retour des drogueries)
  • Business de l’excitant (dopant, drogues…)
  • Business du survivalisme
  • Business de la ville intelligente, connectée… (par exemple, le TAO café de Alibaba)

Des exemples en Wallonie ?

Microspir a inventé une machine qui permet de produire de la spiruline directement depuis chez soi

Quizo a développé un casque intégral pour l’airsoft

Les vertueux font attention à la planète

C’est certain, Greta Thunberg se classe dans cette catégorie. On va y retrouver les militants, les activistes.
Il y aura les millenials qui s’engagent à fond (s’ils deviennent vegans, c’est à 100%). Les jeunes parents (exemple : « oh on peint la chambre du bébé mais est-ce que cette peinture est vraiment bonne? », ils adorent l’application YUKA). Mais aussi les papys/mamys qui ont eu un problème de santé et qui veulent reprendre leur vie en main, « faire jeune ». Ce sont d’ailleurs les 1ers consommateurs chez Décathlon.
Ils se sentent responsables et veulent changer le monde, la politique, l’économie…

Quelles sont les tendances pour les vertueux ?

  • La proximité : on revient chez l’épicier du coin. La marque « C’est qui le patron » qui est proche du producteur cartonne. L’éolienne individuelle.
  • L’imperfection : les légumes moches, ce n’est pas grave
  • Le recyclage : on récupère, on ne jette pas. Les repairs cafés, recycleries..sont tendance. Les composts
  • Le DIY (do-it-yourself) : les fablabs, les imprimantes 3D. Mieux : on produit directement sur place.

Quelles opportunités de business autour des vertueux ?

  • Business de la personnalisation
  • Business de l’éthique
  • Business du plastique
  • Business du cannabis (lin et chanvre)

Des exemples en Wallonie ?

La Miam Factory imprime du chocolat en 3D

Isohemp commercialise des blocs de chanvre isolants

Les flamboyants remettent un peu de folie et de liberté dans ce monde

Pour eux, on s’ennuie un peu de trop, alors remettons du fantasme, de la folie, du déguisement. Tout va être prétexte à la fête. Ils savent comment le système fonctionne et ils aiment être cyniques. On peut copier, se moquer, rire. Ils aiment les hologrammes, les effets spéciaux, les réseaux sociaux ou encore les fake news.

Quelles sont les tendances pour les flamboyants ?

  • Tout ce qui sera bling-bling va les attirer. Les Chinois adorent…
  • Jeu : des vrais/faux produits, on joue avec la nourriture… les « destruction » rooms (ces pièces où l’on peut tout casser).
  • Les motifs : il faut que ce soit chargé, mélangé, mixé. Le kitsch, pourquoi pas
  • Se travestir : les cabarets, le maquillage pour hommes, bal masqué…

Quelles opportunités de business autour des flamboyants ?

  • Business du déguisement, locations de costumes…
  • Business du pixel : tout doit être enrichi de lumières, d’écrans (notre oeil mute aussi…)
  • Business du bazar : la joie du rangement ce n’est pas pour eux
  • Business de l’hyper curation (soit on adore, soit on déteste)

Des exemples en Wallonie ?

La Wil Ball est un dessert qui se jette sur la table et se mange déstructuré. Un peu de folie pour le dessert. Une invention de Jean-Yves Wilmot.

The Clay and Paint Factory a développé des marqueurs qui permettent de créer des tatouages éphémères

Conclusion : savoir qui l’on est pour savoir où l’on va

Suivre simplement une tendance ne sert à rien, par contre s’y intéresser et s’y adapter, oui. L’important est de garder sa vision, sa ligne de conduite et ensuite de rester « tendance ».

Vous souhaitez rester au courant des tendances wallonnes? Abonnez-vous à notre newsletter.

l'équipe de rédaction InnovaTech

Par

L'équipe de rédaction d'InnovaTech est composée d'experts en innovation technologique et en communication.

Website Facebook Twitter LinkedIn

Services associés

Génération d'idées

Créativité

validation de l'idée

Validation de l’idée