inspirations innovatech

Inspirations,
news et dossiers

Orchidées de jardin vivaces: une culture en laboratoire unique au monde

Date de publication
25 avril 2020
facebook twitter LinkedIn Google Mail Agroalimentaire/Environnement Print
Des orchidées de jardin vivaces… une culture en laboratoire unique au monde développée à Liège !

Une spin-off de l’Université de Liège spécialisée dans la culture in-vitro des orchidées développe une gamme d’orchidées tempérées.

Elles sont capables de résister aux climats européens et, par conséquent, être cultivées dans nos jardins.

Si le Belge a une brique dans le ventre, il a aussi des plantes !

En effet, le jardinage est un des loisirs préférés dans notre pays. Le confinement donne à ceux qui ont un jardin la possibilité d’en prendre soin et de l’embellir d’autant que, depuis quelques jours, les pépiniéristes ont pu rouvrir leurs portes.

Par ailleurs, notre pays est à la pointe mondiale des biotechnologies, ce n’est plus à démontrer !

Quel lien entre le jardinage et les biotechnologies ?

Des orchidées de jardin vivaces… une culture en laboratoire unique au monde développée à Liège !Phytesia… une spin-off de l’Université de Liège, pionnière mondiale de la production d’orchidées vivaces qui, depuis plusieurs années, développe une gamme d’orchidées résistantes aux climats européens.

Les orchidées que l’on trouve communément dans le commerce viennent de régions tropicales, d’Amérique du Sud ou d’Asie, pour la plupart. Elles ne sont pas adaptées à notre climat et s’apparentent surtout à des plantes ornementales d’intérieur.

Or, on trouve des orchidées partout sur la planète et notamment des variétés naturellement adaptées aux climats rudes et aux températures pouvant descendre jusqu’à -20° ou -30°. Parce qu’ils achètent des plantes cultivées en serres surchauffées qui ne peuvent survivre qu’en intérieur, l’immense majorité des gens ignorent que l’on peut planter des orchidées dans nos jardins, en Belgique.

Aujourd’hui, Phytesia démontre le contraire pour répondre à une demande du marché du jardinage belge.

Une production in-vitro en laboratoire et à grande échelle

Capture LambéCependant, la difficulté réside dans la reproduction de ces orchidées. En effet si chaque plante dispose de 10.000 graines, seule une graine sur un million peut germer. Car pour que le processus de germination se déclenche, la graine a besoin d’une association avec un champignon particulier… ce qui rend très complexe la multiplication à grande échelle.

‘’Nous avons développé, en laboratoire, une culture en milieu artificiel et nous avons longuement étudié les interactions entre le champignon et l’orchidée’’ précise Pascal Lambé, Docteur en Sciences de l’Université de Liège et Administrateur Délégué de Phytesia. ‘’Aujourd’hui, nous arrivons, à partir d’une plante, à produire 10 à 15.000 orchidées résistantes à nos climats dans un laps de temps court. Notre capacité de production s’élève à environ un million de plantes par année !’’ enchaine Pascal Lambé.

Depuis 10 ans, Phytesia travaille donc sur une gamme d’orchidées tempérées capables de résister à nos climats et donc aisément cultivables dans les jardins en Belgique. C’est une nouveauté ! ‘’En quelques années, il est possible d’avoir un massif très important dans un jardin de chez nous’’ confirme l’Administrateur Délégué de Phytesia.

Des orchidées plus respectueuses de l’environnement

Des orchidées de jardin vivaces… une culture en laboratoire unique au monde développée à Liège !Le Belge aime son jardin, c’est un fait avéré. Désormais, il fait partie des espaces de vie de la maison et c’est même l’une des premières choses que l’on remarque. L’ornementation des jardins prend de plus en plus d’importance et de nombreux consommateurs préfèrent investir dans les plantes de jardins plutôt que dans les plantes d’intérieur.

L’un des avantages majeurs de la gamme d’orchidées développée par Phytesia est leur production plus respectueuse de l’environnement.

En effet, les orchidées tropicales qui garnissent les intérieurs sont produites, souvent aux Pays-Bas, dans des serres surchauffées pour recréer leur environnement naturel. ‘’Nous n’avons pas besoin de ce type d’infrastructure gourmande en énergie puisque nos plantes sont des espèces qui, à l’état naturel vivent dans des régions plus fraîches et peuvent s’adapter tout aussi naturellement à nos climats européens. L’impact environnemental est donc nettement moindre que celui des orchidées tropicales’’ affirme Pascal Lambé.

Des plantes ornementales de jardin plus respectueuses de la nature… un aspect important à ne pas négliger pour Phytesia.

Relancer la machine après le Covid19 par la vente en ligne

Difficile de ne pas évoquer la crise sanitaire que notre pays traverse. Comme toutes les entreprises, Phytesia a évidemment été impactée. C’est pourquoi la réouverture des pépiniéristes arrive à point nommé.

C’est le moment de jardiner, de semer, de planter… cette période est la plus importante de l’année pour le secteur.

Dès lors, pendant le confinement et après, car les modes de consommation risquent fort de changer après cette crise, pour toucher les amoureux de jardins et les particuliers passionnés de fleurs, Phytesia mise sur son site de eCommerce  sur lequel il est possible de commander et de se faire livrer partout en Belgique.

————————————————————————————————————–

Vous souhaitez rester au courant de nos articles? Abonnez-vous à notre newsletter.
Suivez nos podcasts, nos vidéos.
Besoin d’un soutien dans le développement de vos innovations? Contactez nos conseillers.

 

l'équipe de rédaction InnovaTech

Par

L'équipe de rédaction d'InnovaTech est composée d'experts en innovation technologique et en communication.

Website Facebook Twitter LinkedIn

Services associés

coach

Bénéficiez d’un coach

communication presse

Communication presse