inspirations innovatech

Inspirations,
news et dossiers

Des produits « intelligents » pour booster votre entreprise

Date de publication
17 novembre 2017
facebook twitter LinkedIn Google Mail Technologie Print
smartisation

Ne ratez pas le train de la smartisation de vos produits:  participez à notre p’tit-dej’ technologique consacré à cette révolution!

IPV6, c’est désormais 667 millions de milliards d’adresses IP disponibles par mm² de la surface de la Terre…

Jusqu’il y a peu, être « smart », c’était être chic, distingué, élégant, gracieux, raffiné. L’adjectif s’accolait plutôt à des personnes et à ce qui les entourait, qui faisait ce qu’elles étaient : un métier, des vêtements, des voitures, des logements, des bijoux… Aujourd’hui, tenez-vous bien, ce sont les objets qui sont « smart ». Parce qu’en anglais, être « smart », c’est aussi être futé, affuté, intelligent. Et des objets intelligents, il y en a déjà plusieurs centaines de millions dans le monde ! Et dans votre entreprise ?

Pour que les PME wallonnes ne ratent pas ce train technologique, de nombreux incitants existent en Wallonie pour l’accompagnement des PME. Vous en saurez plus lors de notre petit déjeuner technologique du 6 décembre prochain, à Mons. Pour vous inscrire, cliquez-ici.

Selon Olivier Gramaccia, Business Development Manager Smart Products chez Sirris, on est à l’aube d’une révolution technologique majeure. Une révolution de l’ampleur de celle qu’on qualifia d’« industrielle », équivalente à celle de l’imprimerie, de la machine à vapeur, des ordinateurs, d’Internet. Toutes ces avancées technologiques avaient contribué à l’amélioration de la communication, à la réduction des distances, à la propagation du savoir, à la connexion des êtres humains avec le monde qui les entoure. Et voilà qu’aujourd’hui, on ne connecte plus seulement les gens entre eux mais aussi les objets !

En 2017, plus de 3,5 milliards de personnes étaient « connectées » à Internet, grâce aux téléphones portables, smartphones et autres tablettes. Dès juin 2012, il a d’ailleurs fallu créer un nouveau protocole, baptisé du joli nom d’IPV6 (Internet Protocol version 6), histoire de développer d’urgence de nouvelles adresses Internet pour satisfaire les utilisateurs. IPV6, c’est désormais 667 millions de milliards d’adresses IP disponibles par mm² de la surface de la Terre…

Et c’est cette croissance à peu près infinie qui rend possible aujourd’hui cette nouvelle révolution technologique : on permet désormais aux objets de communiquer entre eux. Une révolution sans pareille qui pourrait être de nature à nous aider à apporter des réponses aux crises économiques, écologiques et démographiques qui se succèdent.

La smartisation des objets

SmartisationRegardez désormais votre porte de garage avec moins de dédain. Imaginez qu’elle soit «connectée» et qu’elle puisse «dire» à l’une de vos connaissances que vous êtes partis au boulot et que la place est libre. Moyennant un petit contrat entre vous et votre camarade, celui-ci range sa voiture dans votre garage le temps que dure votre absence.

Peu avant votre retour, il est prévenu qu’il va falloir s’en aller. Et le tour est joué. Votre porte n’est plus seulement un objet inanimé qui a pour fonction d’interdire l’entrée de votre garage : c’est un objet, doté d’une adresse IP spécifique, qui communique une information à un autre objet (un portable, une voiture…) doté lui aussi d’une adresse IP.

Pas de risques d’erreurs. Et cet échange d’informations est monétisable.

Des vitres intelligentes

smartisationImaginez un fabricant de vitres qui doterait chacun de ses produits d’un capteur détectant le taux de pollution par l’ozone. Chaque vitre, dotée d’une adresse spécifique, renvoie l’information (le taux d’ozone) à une base de données. Cette base de données pourrait être rendue accessible à des autorités (communales, régionales, nationales) qui disposeraient ainsi d’une cartographie en temps réel des pollutions par l’ ozone dans une région déterminée et pourraient réagir en conséquence le plus rapidement possible.

Qui va payer pour cette information? La logique marchande voudrait que ce soit ses utilisateurs. Ce qui aurait pour conséquence de réduire le prix de la vitre, donc d’augmenter les chances que ces vitres « smart » soient plus concurrentielles et donc d’améliorer sans cesse la récolte des données.

On voit bien que ce n’est pas anodin et qu’un nouveau business model vient se greffer derrière cette révolution. Elle n’est d’ailleurs pas le seul fait des nouvelles technologies de la communication et de l’information. La science des matériaux peut également jouer un rôle important dans la « smartisation » des objets.

Quelques exemples d’applications

Pour gérer plus rationnellement l’usage de l’eau, pourquoi ne pas concevoir un pot qui changerait de couleur en fonction de l’humidité et qui avertirait ainsi son propriétaire lorsqu’une plante manque d’eau? C’est aujourd’hui possible grâce aux encres thermochromes.

Pour réduire la pollution, pourquoi ne pas doter les vaches d’un capteur de vêlage qui permettrait au vétérinaire d’optimiser ses tournées et de les planifier à l’avance? C’est aujourd’hui tout à fait réalisable grâce aux progrès de la micro-fabrication et de la micro-électronique.

Pour économiser l’énergie, pourquoi ne pas équiper son frigo d’une porte intelligente qui deviendrait transparente au toucher, en sachant que 33% des pertes d’énergie calorique proviennent d’ouvertures intempestives de l’appareil ?

Ne ratez pas le train de la smartisation

« N’est-il pas temps pour un patron de PME de se poser la question suivante », se demande Olivier
Gramaccia : « est-ce que je peux survivre si je n’adapte pas mon produit à la smartisation? ».

Pour que les PME wallonnes ne ratent pas ce train technologique, de nombreux incitants existent en Wallonie pour l’accompagnement des PME. Vous en saurez plus lors de notre petit déjeuner technologique du 6 décembre prochain, à Mons. Pour vous inscrire, cliquez-ici.

Que peut faire InnovaTech pour vous aider? Vous avez des idées de nouvelles propriétés que vous voudriez conférer à vos produits ? On les développera avec vous ! Vous n’avez pas d’idées mais l’aventure vous tente ? On en trouvera avec vous ! Contactez rapidement Bruno Accettone.

l'équipe de rédaction InnovaTech

Par

L'équipe de rédaction d'InnovaTech est composée d'experts en innovation technologique et en communication.

Website Facebook Twitter LinkedIn

Services associés

coach

Bénéficiez d’un coach