inspirations innovatech

Inspirations,
news et dossiers

Des technologies de spectrométrie de masse partagées à Mons et à Liège

Date de publication
24 janvier 2019
facebook twitter LinkedIn Google Mail Agroalimentaire/Santé Print
spectrométrie de masse

MS-QUANTA, une plateforme d’analyse de protéines: de l’analyse prospective à la validation via des méthodes et des instruments différents et complémentaires.

Grâce au soutien financier de l’Union européenne et de la Wallonie, dans le cadre de la programmation FEDER 2014-2020, les équipes de l’UMONS (Pr. Ruddy Wattiez), de l’ULB (Pr. Louis Droogmans) et de l’ULiège (Pr. Gauthier Eppe) ont choisi de mutualiser les équipements de pointe dont elles ont fait l’acquisition au profit des universités, des hôpitaux, des centres de recherche agréés et des entreprises actives dans le secteur de la biotechnologie, de la santé et même de l’agroalimentaire.

MS-QUANTA est une structure de recherche collaborative et de services. Son premier objectif affiché est de satisfaire aux exigences imposées dans le cadre de la découverte et de la validation de candidats biomarqueurs, ces molécules utilisées dans le dépistage, le diagnostic, l’évaluation de la réponse ou de la tolérance à un traitement.

Cette plateforme, basée sur les technologies les plus récentes de la spectrométrie de masse, a pour vocation de permettre l’identification et la quantification de biomolécules de type peptidique (protéines) dans des fluides corporels.

Détection de biomarqueurs utiles

spectrométrie de masse« L’exemple type, explique Baptiste Leroy, Chef de travaux du laboratoire de Protéomique et Microbiologie à l’UMONS, c’est la détection de biomarqueurs utiles pour la recherche dans le domaine de la santé, leur quantification précise et la validation de leur efficacité sur une large cohorte d’échantillons ».

« Aujourd’hui, pour des raisons liées à la complexité de mise en œuvre des tests ELISA mais aussi aux coûts générés, on valide seulement deux ou trois biomarqueurs d’intérêt sur des dizaines de cibles potentielles parce que ce serait trop cher d’aller plus loin ».

Avec les technologies de spectrométrie de masse de la plateforme MS-QUANTA, il est possible de multiplexer les analyses et ainsi de procéder à la validation de dizaines, voire de centaines de candidats biomarqueurs en même temps.

De plus, plusieurs peptides d’une même protéine peuvent être quantifiés alors que les tests ELISA ne fournissent qu’une donnée unique. Cela rend donc la méthode de validation MS-QUANTA très robuste.

Une validation multi-sites et technologiquement indépendante pour encore plus de robustesse

Mais ce n’est pas le seul intérêt de cette structure de recherche collaborative. En effet, sa particularité et son principal atout est de disposer de deux unités complémentaires et parfaitement coordonnées, localisées l’une à l’ULiège (plateforme GIGA-Proteomics) et la seconde à l’UMONS (plateforme de BioProfiling).

En « entrant par la porte unique » de MS-QUANTA, chercheurs et industriels pourront faire analyser leurs échantillons sur deux sites ayant des instruments différents et avec des méthodes d’analyse différentes et complémentaires. Une validation qui améliore de beaucoup la robustesse du procédé de recherche et/ou de validation des biomarqueurs ou d’autres protéines. Ce développement de méthodes d’analyses non dépendantes de l’instrument est de plus un gage de réussite dans la transposition chez le client des méthodes qui seront développées par MS-QUANTA.

MS-QUANTA aussi pour l’agroalimentaire

spectrométrie de masseLa stratégie d’analyse employée par MS-QUANTA vise principalement des applications au secteur biomédical pour la détection de biomarqueurs. Mais elle peut être aussi être une porte d’entrée pour le développement de méthodes qui s’appliquent à d’autres secteurs nécessitant, par exemple, le suivi du métabolisme des bactéries : détection de métabolites et produits secondaires synthétisés durant un bioprocédé ou une bioproduction par exemple. Cela pourrait également intéresser les secteurs agro-biotech ou agroalimentaire.

MS-QUANTA offre une gestion des échantillons et un système qualité communs aux deux sites (archivage des données et des échantillons, traçabilité), un service aux tiers facile d’accès (une seule porte d’entrée à la plateforme avec accès aux instruments de Liège et de Mons), la participation et l’aide à l’élaboration de projet collaboratifs ainsi que la formation aux méthodes développées (de la préparation des échantillons jusqu’à l’acquisition et le traitement des données générées par spectrométrie de masse).

Les applications de la spectrométrie de masse concernent notamment:

  • La découverte de nouveaux biomarqueurs et leur validation sur de larges cohortes d’échantillons.
  • La quantification (relative ou absolue) de protéines, purifiées ou au sein d’échantillons complexes, à grand débit et en routine (ex. en biologie clinique en remplacement des dosages immunologiques).
  • La caractérisation et le suivi de stabilité d’un procédé, d’un état de santé, d’un environnement (ex. si on veut suivre l’évolution d’une protéine d’intérêt dans un environnement complexe de manière récurrente).
  • Le support dans le développement d’une nouvelle molécule à visée thérapeutique.

L’inauguration de cette plateforme aura lieu en duplex à l’UMONS et à l’ULiège le 14/02/2019 à 14h.

Plus d’infos et inscription : msquanta.com

Pour ne rater aucune opportunité, inscrivez-vous à notre lettre d’information hebdomadaire : vous y trouverez l’agenda des évènements technologiques, des opportunités de financements, des portraits d’entrepreneurs, des news ou encore des innovations wallonnes.

l'équipe de rédaction InnovaTech

Par

L'équipe de rédaction d'InnovaTech est composée d'experts en innovation technologique et en communication.

Website Facebook Twitter LinkedIn

Services associés

coach

Bénéficiez d’un coach

communication presse

Communication presse

Diagnostic et plan d'actions

Analyse et audit technologique