inspirations innovatech

Inspirations,
news et dossiers

Économie circulaire : tremplin pour l’innovation ?

Date de publication
26 mai 2017
facebook twitter LinkedIn Google Mail Environnement/Eco-conception Print
economie circulaire

L’ économie circulaire veut contrôler les flux de production tout en limitant le gaspillage des matières premières et des énergies non renouvelables.

 

L’économie mondiale, basée actuellement sur une forte linéarité – on prend, on fabrique, on jette – est très fortement dépendante d’une série de ressources limitées. Parmi celles-ci : métaux, minéraux, énergies fossiles, terre, air, eau, bois, …

Sous l’effet d’une croissance démographique et économique mondiale constante, la demande de ressources naturelles explose au niveau planétaire. La disponibilité, le prix et l’accessibilité de celles-ci s’en trouvent largement impactés. Un vieux principe de l’économie traditionnelle : tout ce qui est rare est cher.

Augmenter l’efficacité des ressources devient donc une nécessité pour l’ensemble de la planète. Et pour relever ce défi, les états et les entreprises doivent transiter vers une autre économie : l’ économie circulaire.

Contrôler les flux avec l’ économie circulaire

Et si au lieu d’acheter systématiquement la dernière version d’un Smartphone, on choisissait de prolonger la vie de celui qu’on possède?  En travaillant sur la modularité des Smartphones par exemple : changer une pièce, un module, suffirait à prolonger la vie du Smartphone sans en jeter l’entièreté. Ou encore investir dans les « Fairphones » qui utiliseraient des composants ayant un impact minimal sur l’environnement.

L’approche linéaire de la production consiste à :

  • extraire les matières premières;
  • les transformer en un produit;
  • le mettre en décharge.

 

Inutile d’expliciter l’irrévocable dysfonctionnement d’un tel système sur le long terme. A contrario, l’ économie circulaire veut contrôler les flux tout en maintenant la création de biens et de services. Mais en limitant considérablement la consommation et le gaspillage des matières premières ainsi que des sources d’énergies non renouvelables. Comment? En faisant des déchets d’aujourd’hui les ressources de demain.

 

« L’économie circulaire peut être présentée comme un principe intégrateur regroupant différentes approches qui, connectées et en interaction, poursuivent un objectif commun : l’optimisation de l’utilisation des ressources comme levier de compétitivité des entreprises »

Source : www.info-entreprises.be

Exemples d’entreprises se reposant sur l’ économie circulaire

De nouveaux business modèles ont fait leur apparition.

L’économie de la fonctionnalité, par exemple, remplace la notion de propriété et de la vente d’un bien à un propriétaire, par celle de la vente de l’usage, de la fonction du bien.

tale-meC’est le cas de Tale Me qui propose la location de vêtements originaux et de fabrication locale pour les enfants de 3 mois à 3 ans. Le principe est simple : utiliser et changer plutôt que posséder et stocker. C’est le service lié au produit qui est vendu plutôt que le produit lui-même.

La gestion des ressources mise en œuvre grâce à une logistique inversée. La gestion des ressources sous-entend le réemploi, la réutilisation et le recyclage des produits arrivés en fin de vie sur le marché mais également des déchets générés par l’entreprise elle-même.

La Ressourcerie Namuroise : prévient l’apparition de déchets et favorise l’emploi et l’insertion sociale, par la revalorisation de produits ou biens en fin de vie. Ils collectent les encombrants chez les particuliers et en recycle une partie tandis que l’autre partie est remise en état pour repartir en vente.

Les synergies industrielles permettent:

  • d’une part, aux outputs d’une entreprise (matières, énergie) d’être reconvertis en inputs pour d’autres;
  • d’autre part, à mutualiser des flux ou services (ex. : transport, gardiennage, création d‘activités nouvelles).

Par exemple, le projet Irisphère a créé des synergies entre Solvay et 3 autres entreprises. D’abord, Solvay met à disposition son eau déminéralisée excédentaire pour l’entreprise ZF Services, minimisant ainsi le gaspillage. Ensuite, Solvay et Buzzz Maxi Pesca partagent de l’équipement de compactage pour un recyclage à haute valeur ajoutée. Enfin, la Menuiserie Rigobert et Solvay regroupent l’enlèvement de déchets dangereux pour éviter de multiplier les trajets.

L’éco-conception consiste à intégrer l’environnement dans les phases de conception ou d’amélioration d’un produit. C’est une démarche qui vise à réduire les impacts négatifs des produits sur l’environnement tout au long de leur cycle de vie. Tout en conservant leur qualité d’usage (même performance et/ou même efficacité).

Dans ce sens, les Ateliers du Monceau ont cherché à diversifier leurs activités fondées sur l’usage du bois. Ils sont ainsi passés de la pure réparation de palettes en bois, à l’éco-conception d’une gamme propre d’éléments de systèmes constructifs.

Le tout en valorisant énergétiquement les résidus issus de la réparation de palettes.

Économie circulaire : investissement de 330 millions € en Wallonie

programme nextLa mise en œuvre de la politique d’ économie circulaire en Wallonie se traduit notamment par le programme Next. En 2015, pas moins de 330 millions d’euros ont été investis par la Wallonie dans ce projet chargé d’encadrer les projets de recherche menés dans le contexte de l’ économie circulaire. L’idée étant de découpler la croissance économique de la croissance proportionnelle de la consommation des ressources.

Complémentairement, l’Agence pour l’Entreprise et l’Innovation propose un dispositif de sensibilisation et d’accompagnement en Économie circulaire des entreprises.

InnovaTech a aussi placé cette nouvelle économie au cœur de ses réflexions en participant, entre autres, au projet FRED qui  veut concilier la rentabilité et l’environnement grâce à la fabrication rapide et l’éco-conception.

Comase, spécialisée dans l’accompagnement d’entreprises de toutes tailles, réalise aussi des missions de conseils dans la gestion de projets liés à l’ économie circulaire.

L’ économie circulaire comme stimulant à l’innovation

Cette transition d’une économie linéaire à une économie circulaire est sans aucun doute un excellent stimulant à l’innovation et au développement de nouvelles technologies.

Car tant les entreprises et les États que les consommateurs devront redoubler d’efforts en matière d’innovation et de coopération pour que des solutions se concrétisent.

Et si, paradoxalement, l’économie dite « circulaire » nous empêchait de tourner en rond et nous faisait finalement avancer ?

Détection d’opportunités en économie circulaire

En tant que responsable de PME, comment vous positionnez-vous par rapport à ce sujet? Souhaitez-vous intégrer un ou plusieur(s) principe(s) de l’ économie circulaire au sein de votre entreprise ? Les conseillers d’InnovaTech peuvent vous y aider, notamment au travers de l’ éco-conception.

l'équipe de rédaction InnovaTech

Par

L'équipe de rédaction d'InnovaTech est composée d'experts en innovation technologique et en communication.

Website Facebook Twitter LinkedIn

Services associés

Eco-conception

Éco-conception

coach

Bénéficiez d’un coach