inspirations innovatech

Inspirations,
news et dossiers

ECOPOLE : un nouveau parc d’activités économiques à Charleroi

Date de publication
15 juin 2018
facebook twitter LinkedIn Google Mail Construction/Environnement/Industrie Print
Ecopole

Sur 150 hectares et pour un budget de 50 millions d’euros, IGRETEC propose aux entreprises de nouveaux terrains assainis et équipés.

Objectif ? Concentrer, dans un même espace, un ensemble d’activités complémentaires, privées et publiques, visant à développer une chaîne d’activités s’inscrivant dans le respect des principes du développement durable et de l’économie circulaire

Depuis la fin des années 90, toutes les études convergent pour souligner un manque de terrains à vocation économique estimé à plusieurs centaines d’hectares sur le territoire de Charleroi Métropole.

Pour y répondre dans sa partie Nord, IGRETEC a, ces dernières années, conçu un ambitieux programme visant la création ou l’extension de parcs d’activités économiques.

C’est ainsi qu’en 2013, ont été inaugurés Charleroi Airport I (28 ha) et Charleroi Airport II (40 ha). Dans les prochains mois, à Fontaine-l’Evêque, la microzone Surchiste sortira de terre.

Et, ce vendredi 15 juin, Willy Borsus, ministre-président de la Wallonie, le commissaire européen Pierre Moscovici et Nathalie Czerniatynski, directrice du développement économique, immobilier et territorial d’IGRETEC inaugurent la finalisation des travaux de l’ECOPOLE.

Après le parc de Courcelles (100 hectares) qui est complet, l’Aéropole de Gosselies où il ne reste que 5 hectares de libre, le site de Caterpillar (100 hectares) qui est maintenant propriété de la SORESIC (constituée d’IGRETEC et de la SOGEPA), ces nouveaux parcs répondront, pour partie, dans les prochaines années à la demande d’implantation des entreprises.

Il est néanmoins capital de constamment disposer quantitativement et qualitativement d’une réserve foncière mobilisable rapidement et donc de continuer à concevoir et concrétiser les nécessaires projets futurs tels que la microzone de Grand Ban – St-Pauline (10 ha) à Farciennes.

ECOPOLE: un vaste projet de désenclavement

ECOPOLEL’ECOPOLE, parc d’activités économiques développé par IGRETEC, est, à l’origine, issu de la « Stratégie territoriale de revalorisation de l’ancien sillon industriel de la Sambre : un projet économique, environnemental, industriel et social, à l’horizon 2010-2015» élaborée par l’intercommunale en 2006. Et, oui, il faut plus de 10 ans pour obtenir tous les accords nécessaires à la création d’un nouveau parc d’activités économiques.

Ce nouveau parc d’activités économiques s’inscrit dans la philosophie du développement durable.

L’ECOPOLE constitue un des maillons essentiels d’un vaste projet de désenclavement de l’ensemble du fond de vallée en aval de Charleroi.

Pendant des décennies, la vallée de la Sambre a accueilli l’essentiel de l’activité économique de la région. La présence d’une voie d’eau navigable et une géologie favorable ont contribué à la localisation de nombreuses industries lourdes (sidérurgie, charbonnage, …).

Au fil des différentes crises, ces activités ont cependant périclité, laissant à l’abandon de vastes complexes transformés en friches industrielles.

Aujourd’hui, la mise en œuvre de l’ECOPOLE, le développement de la plate-forme multimodale de Charleroi-Châtelet et le succès des nombreuses zones portuaires gérées par le port autonome de Charleroi démontrent que les terrains de fond de vallées connaissent un nouvel essor.

L’ECOPOLE se situe sur le territoire communal d’Aiseau-Presles, de Farciennes et de Sambreville, en province de Hainaut et de Namur.

Quels objectifs pour l’ECOPOLE ?

Les objectifs des initiateurs de ce projet sont les suivants :

  • concentrer, dans un même espace, un ensemble d’activités complémentaires, privées et publiques, visant à développer une chaîne d’activités s’inscrivant dans le respect des principes du développement durable et de l’économie circulaire ;
  • assurer un développement économique et urbain, harmonieux et équilibré.

Le site sera connecté à la plate-forme multimodale de Charleroi-Châtelet et au réseau routier rapide mais également desservi par la voie d’eau.

Nombre d’entreprises et d’emplois pressentis

Au sein du périmètre, plusieurs entreprises y exerçaient précédemment leurs activités : SEDISOL, ECOTERRES,… Cette dernière entreprise y a d’ailleurs un projet d’extension de ses activités.

Sur l’ensemble du territoire couvert par l’ECOPOLE, le nombre d’entreprises ne peut être défini à l’heure actuelle, les parcelles mises en vente seront déterminées en fonction des besoins des entreprises.

Selon les normes en vigueur, on peut estimer que le site générera plus ou moins 4.000 emplois.

Détail des infrastructures mises à disposition

• Bâtiment-relais
• Ecocentre
• Aire de parking de covoiturage
• Accessibilité aux transports en commun (bus et deux gares à proximité)
• Promotion de l’utilisation des modes de déplacement doux

L’ECOPOLE a déjà fait l’objet de plusieurs marques d’intérêt. Des discussions sont en cours avec des entreprises locales et/ou étrangères pour s’implanter sur le site.

Un zoning qui n’est pas seulement dédié aux entreprises « vertes »

EcopoleQu’on se comprenne bien. L’ECOPOLE ne sera pas un parc d’activités dédié aux seules entreprises actives dans l’environnement. « Par contre, précise Nathalie Czerniatynski, on y instaure une philosophie, un état d’esprit « développement durable ». Si elles le souhaitent – il n’y a donc aucune obligation – les entreprises qui s’installeront sur ces 150 hectares pourront signer avec IGRETEC une sorte de contrat moral dans lequel elles s’engageront à entamer une démarche « développement durable ». Tant en termes de mobilité (le parc sera traversé par une « nouvelle nationale ») que d’emplois ou de consommation d’énergie.

A la demande, IGRETEC pourra d’ailleurs réaliser un diagnostic de l’implantation de l’entreprise en proposant deux à trois actions à mettre en œuvre pour respecter cette philosophie.

ECOPOLELes relations avec les riverains ont également été privilégiées. C’est d’ailleurs la raison de la forme un peu particulière – une noix de pécan – que prend le zoning. « On n’a pas voulu de l’effet massif qu’ont certains zoning intégrés près des zones d’habitation. On a travaillé par ilots (petits, moyens et grands) qui s’adaptent aux zones d’habitation : petites et moyennes tailles d’ilots pour les entreprises visibles des habitants, protégées par des barrières visuelles, grandes pour les parcelles invisibles des riverains ».

Et il existe déjà des zones tampons de 12 mètres chacune.

Les deux premières dates clés

  • Vendredi 15 juin : inauguration officielle
  • Samedi 16 juin, le nouveau parc sera ouvert aux riverains et présenté par Igretec et les trois bourgmestres concernés.

Intéressé d’en savoir plus? Prenez contact avec IGRETEC.

N’hésitez pas à prendre contact avec nos conseillers qui, par leurs contacts fréquents avec les opérateurs économiques, sont capables de vous orienter vers les bonnes personnes au sein de ces structures.

l'équipe de rédaction InnovaTech

Par

L'équipe de rédaction d'InnovaTech est composée d'experts en innovation technologique et en communication.

Website Facebook Twitter LinkedIn

Services associés

coach

Bénéficiez d’un coach

financement

Financement

Diagnostic et plan d'actions

Analyse et audit technologique