inspirations innovatech

Inspirations,
news et dossiers

EuroQuity facilite l’accès aux capitaux pour les entreprises

Date de publication
12 mai 2017
facebook twitter LinkedIn Google Mail Financement Print
Euroquity

Ouvrir son capital à des tiers, s’adjoindre des expertises complémentaires, nouer des partenariats technologiques et commerciaux , c’est cela EuroQuity

EuroquityEn place depuis deux ans, l’outil EuroQuity est destiné à faciliter l’accès aux capitaux pour les entreprises belges, notamment. La plateforme met en relation les sociétés/porteurs de projet en recherche de fonds et les investisseurs en vue de favoriser leurs lancements et leurs développements. Cela concerne toutes les entreprises: qu’il s’agisse de start-ups, de spin-off/out ou de sociétés plus « matures », avec  un projet de développement et/ou de croissance. Tous les stades de la vie de l’entreprise sont couverts : Amorçage – Création – Croissance & Développement – Transmission (financement de la reprise).

InnovaTech est l’une des structures associée à cette plateforme. Les conseillers d’InnovaTech sont invités à examiner les projets innovants dans leurs aspects technologiques et, s’il y a lieu, labellisent le dossier. Les labels qualifiants viennent objectivement accréditer un dossier.

On l’aura compris: l’objectif est de doter l’entreprise d’une assise financière saine afin d’assurer la viabilité et le développement du projet. EuroQuity est gratuit pour les entreprises, les investisseurs et les conseillers qui accompagnent les sociétés/porteurs de projet dans leurs démarches de levée de fonds.

D’où vient l’argent?

EuroQuity Belgique est un véritable écosystème permettant aux entreprises/porteurs de projet d’entrer en relation avec entre autres des investisseurs sectoriels potentiels:

EuroQuity de plus en plus présente à l’étranger

L’initiative a été développée par la Bpifrance (ex-OSEO) et lancée en 2008. Elle a également déjà fait ses preuves en Allemagne par le biais de la KfW depuis 2012.  Bpifrance a depuis lors poursuivi son essaimage en Afrique du Sud et plus récemment au Japon . Des contacts sont avancés avec des acteurs majeurs comme l’Italie, la Slovénie, l’Irlande, le Portugal et le Canada. Via EuroQuity, une entreprise belge peut donc lever des fonds à l’étranger.

L’outil est piloté en Wallonie par un acteur neutre, le groupe Sowalfin, lequel veille au bon fonctionnement de la plateforme.  Des collaborations sont envisagées avec Bruxelles-Capitale (Impulse) et la Flandre (PMV – Participatie Maatschappij Vlaanderen). En Belgique, 250 entreprises ont déjà rejoint la plateforme, ainsi que 105 investisseurs et 76 structures d’accompagnement.

Carte d’identité des entreprises inscrites sur EuroQuity

En l’état actuel des choses, 64% des entreprises enregistrées viennent de Wallonie, 19% de la région bruxelloise et 3% de la région flamande. La communication opérée jusqu’à ce jour s’est il est vrai surtout concentrée sur la Wallonie.

Les principaux secteurs impactés:

  • Digital: 64%
  • Biotech et Medtech: 16%
  • Cleantech: 14%
  • Fintech: 3%
  • Food: 3%

 

EuroquityIl s’agit dans la plupart des cas de jeunes structures (start-ups, spin-off) en phase d’amorçage/1er tour (61%). 83% de ces entreprises ont un chiffre d’affaires inférieur à 500.000 € (lancement de la commercialisation et/ou finalisation du « proof of concept »). 69% d’entre elles emploient moins de 5 ETP.

Les montants recherchés oscillent dans une fourchette de:

  • 100.000€ à  500.000€ pour 34% des entreprises;
  • 500.000€ et 1.000.000€ pour 30% des entreprises;
  • 1.000.000 € et 3.000.000€ pour 30% des entreprises.

Une idée du montant des fonds déjà levés?

Difficile à dire pour la Belgique, le rôle d’ EuroQuity se limitant à mettre en relation les investisseurs et les entreprises, sans immixtion dans les négociations.

Toutefois, l’opérateur français historique (Bpifrance) a procédé à un sondage publié en mars 2016. Il révèle que le total des fonds levés sur 2.293 entreprises s’élève à 415 millions € sur 5 ans. La plus grande partie de ces levées a été réalisée dans les 6 à 18 mois qui ont suivi l’inscription sur EuroQuity.

Comment fonctionne EuroQuity concrètement?

On s’inscrit sur la plateforme www.euroquity.be, le service est gratuit pour tous les utilisateurs.

Pour les entreprises:

  • Elles rédigent leur fiche signalétique comportant les informations  sur leur projet/développement: l’objectif est de susciter l’intérêt d’investisseurs potentiels.
  • L’entrepreneur y définit ses critères de levée en capital.
  • L’entreprise est également invitée à présenter l’expertise et la complémentarité de l’équipe interne et à mobiliser son réseau pour renforcer sa crédibilité par un témoignage.
  • La société est valorisée en mettant en avant ses atouts et signes distinctifs, avec une approche de « crowdchecking » (recommandation, like, follow, recommend). La labellisation et l’appartenance à des communautés viennent également qualifier objectivement le profil.

 

Pour les investisseurs:

  • Les investisseurs définissent leur profil le plus précisément possible de manière à augmenter la transparence de leur stratégie d’investissement, et donc l’efficience de la plateforme.
  • Un système d’alertes permet ensuite aux investisseurs d’entrer en contact avec la société via une messagerie protégée et intégrée à la plateforme.
  • Des conseillers sont également référencés sur la plateforme et peuvent proposer leurs services afin d’accompagner les entreprises/investisseurs qui le souhaitent dans leurs démarches.

 

« Nous collaborons avec InnovaTech mais aussi avec les incubateurs, les accélérateurs, les universités, certains centres de recherche , la DGO6, les pôles de compétitivité et les clusters , les fédérations sectorielles, les banques, l’ UWE ou encore la FEB » explique Jean-Pierre Di Bartolomeo, Directeur d’ EuroQuity Belgium.

Un outil de simplification pour les entreprises

EuroquityEuroQuity est une plateforme web où chacun peut effectuer des recherches avancées dans les bases de données compilées par les gestionnaires des plateformes.

« Le virtuel et les vraies rencontres sont tout à fait complémentaires, poursuit M. Di Bartolomeo. Mais le virtuel a ceci de remarquable : il simplifie l’approche des entreprises ».

 

Dans une démarche classique, l’entreprise prépare un dossier complet avant d’aller le présenter à divers partenaires potentiels qu’elle aura identifié. Avec la plateforme EuroQuity, elle crée en une seule fois sa présentation et celle de son projet. Et l’outil lui permet de séquencer le degré de confidentialité des informations divulguées et d’entrer en relation avec des partenaires potentiels, dont une partie à laquelle elle n’aurait peut-être jamais pensé a priori.

L’investissement joue un rôle de catalyseur sur les performances

euroquity« Ouvrir son capital n’est pas perdre son identité, rassure Jean-Pierre Di Batolomeo. Au contraire, c’est faire preuve de bonne gouvernance:  des techniques existent d’ailleurs pour limiter la dilution de l’actionnariat. On constate également un niveau de performance à la hausse pour les entreprises « participées » par des fonds. L’investissement joue un rôle de catalyseur sur les performances. Mais il ne peut y avoir d’investissement sans un minimum de performance de l’entreprise/ projet crédible. Le cercle est donc vertueux ».

En faisant entrer un investisseur externe, l’entreprise/le porteur de projet – outre les fonds – bénéficiera d’un regard nouveau, affranchi du passé. Les investisseurs externes sont aussi là pour apporter une expertise complémentaire et ouvrir des portes.

 


Besoin de renforcer vos moyens pour soutenir vos projets d’innovation? Plus d’infos sur www.euroquity.com

l'équipe de rédaction InnovaTech

Par

L'équipe de rédaction d'InnovaTech est composée d'experts en innovation technologique et en communication.

Website Facebook Twitter LinkedIn

Services associés

financement

Financement