FAQ

F.A.Q

InnovaTech n’est en aucun cas un substitut de l’administration de la recherche wallonne (DG06). InnovaTech ne bénéficie en aucun cas d’un passe-droit auprès des instances régionales. La constitution d’un dossier de financement à la recherche ne doit pas constituer une fin en soi mais bien un des moyens pour diminuer le risque financier de votre projet de recherche.

 

Cependant la méthodologie apportée par InnovaTech permet une meilleure structuration de votre dossier de candidature amenant une meilleure compréhension de vos objectifs auprès de l’agent traitant.

Le développement d’un produit suppose la plupart du temps, sauf pour les innovations de rupture, la réponse à un besoin identifié par l’entreprise. Il existe plusieurs outils qui permettent de cerner ce besoin sans forcément vous ruiner :

 

  • Oser poser la question à vos clients, organiser des groupes de travail avec eux;
  • Récolter l’information de vos vendeurs;
  • Organiser une veille technologique et commerciale;
  • Parrainer un mémoire d’étudiant dans une université/haute école commerciale;
  • Profiter des aides à la consultance de la Wallonie;
  • Réaliser une étude technico-économique avec l’aide de la DGO6.
Une fois développée, votre innovation devra être valorisée. Un bon moyen pour préparer la commercialisation d’un produit/process nouveau est de familiariser le client. Pour cela, vous devez communiquer sur les avantages de votre innovation. Consultez notre fiche sur la stratégie de communication.

Il existe plusieurs façons de diminuer le risque lié à un projet d’innovation technologique. On peut par exemple considérer que la réalisation d’une étude de faisabilité complète permet de quantifier les différentes causes de risques et par conséquent permet d’y apporter des solutions : partenariats, aides de la Wallonie, réserves financières, validation technique.

On peut également estimer le risque à travers une analyse multicritères dès que l’idée a été formalisée.

L’outil d’analyse multicritères a été élaboré par InnovaTech pour donner à l’entreprise une photographie de départ des risques ainsi que des recommandations pour l’entrepreneur. Concrètement, l’analyse de risque est basée sur un questionnaire sur 6 axes :

 

  • Culture et stratégie d’innovation;
  • Management;
  • Caractéristiques du projet d’innovation;
  • Développement du produit;
  • Caractéristiques du marché;
  • Prévisions.

 

Au cours d’une discussion avec l’entrepreneur, le conseiller technologique va évaluer le niveau de risque de chaque question selon une base de cotation préétablie.

La remise du rapport se fait au cours d’une deuxième réunion au cours de laquelle les résultats sont discutés et recadrés selon les remarques échangées par les intervenants.

Le calcul de la rentabilité est un point essentiel dans l’étude de faisabilité d’un projet. Consultez notre fiche sur la faisabilité économique pour en savoir plus.
Tout dépend de votre stratégie de protection intellectuelle. Parler de votre idée est toujours risqué car une fois rendue publique, elle ne sera plus brevetable et plus rien n’empêchera quelqu’un de l’exploiter également. Le secret est souvent la première manière de se protéger.

 

Si vous souhaitez quand même diffuser votre idée afin d’en évaluer le potentiel marché, n’oubliez pas de prendre toutes vos précautions en prévoyant, par exemple, un contrat de confidentialité.

Nous avons créé ce site pour les entreprises qui n’ont pas ou peu d’expérience de l’innovation technologique. En parcourant les différentes fiches conseils, vous obtiendrez de précieux renseignements pratiques pour vous aider dans votre gestion de projet.

 

De plus, InnnovaTech propose un copilotage de votre projet d’innovation technologique à travers une méthodologie qui a déjà fait ses preuves. N’hésitez pas à demander de plus amples informations à ce sujet ou à solliciter la visite d’un conseiller technologique.

Si vous n’avez pas d’idée, nous pouvons vous conseiller de consulter nos  fiches sur la créativité. Elles vous donneront quelques trucs ainsi que des outils adaptés à la génération d’idées. Nous pouvons également vous informer sur la veille technologique ou les groupes de créativité. Prenez rendez-vous avec un conseiller.
Bien sûr ! Il existe une multitude d’outils à disposition de l’entrepreneur. On peut citer par exemple :

 

  • La DG06 (la Direction Générale des Technologies de la Recherche et de l’Energie) qui par le biais d’aides à l’innovation peut vous apporter un support lors de la phase de R&D;
  • Les invests régionaux dont la mission est l’apport de capital dans les sociétés qui ont du potentiel de développement;
  • Les autres acteurs financiers;
  • Votre banquier.

Nos services sont gratuits. Si ne nous vous facturons rien, nous ne manquons pas de vous indiquer le prix qu’aurait coûté notre intervention sans les financements de la Wallonie et de l’Europe (Fonds social européen).

 

Notez que notre formation « 6 jours pour mieux innover » sont payantes.