inspirations innovatech

Inspirations,
news et dossiers

Gaëtan Duyckaerts : Ambassadeur Made Different Digital Wallonia

Date de publication
4 mai 2018
facebook twitter LinkedIn Google Mail Informatique/Portraits Print
Gaëtan Duyckaerts

A la coopérative Atelier de l’Avenir, une filiale de l’ASBL Ateliers du Monceau (Grâce-Hollogne), il pilote la transformation de l’unité de production.

Objectif : optimiser la production pour libérer formateurs et personnel de lourdes tâches administratives.

Made Different Digital Wallonia a identifié 7 entreprises manufacturières « Ambassadeurs Made Different Digital Wallonia ». L’objectif ? Encourager et favoriser les initiatives innovantes et les précurseurs sur une ou plusieurs des 7 transformations qui font d’eux des Industries du Futur.

Ces 7 Ambassadeurs sont des entreprises qui ont atteint un niveau de maturité élevé sur une des 7 transformations du programme Made Different et qui souhaitent insuffler un mouvement d’impulsion vis-à-vis d’autres PME wallonnes encore en retrait des technologies récentes.

Au travers de ces ambassadeurs, l’objectif est, notamment, de rassurer les PME wallonnes et d’encourager à rompre avec l’a priori que l’industrialisation ne concerne que les grandes entreprises délocalisées. La transformation digitale est à la portée de tous.

Derrière ces entreprises du futur, il y a des hommes et des femmes qui pilotent cette transformation. Gaëtan Duyckaerts, Responsable Gestion & Engineering à l’Atelier de l’Avenir est de ceux-là.

Cet ingénieur civil en construction a fait ses trois années de bachelier à l’Université de Liège et ses deux années de master à l’École Polytechnique de Lausanne. Il a achevé son cursus par une deuxième 5e année à Liège en orientation gestion. Spécialisé dans les grands ouvrages – ponts et bâtiments de grande taille en acier et en béton – il a découvert la construction bois lorsqu’il a réalisé son TFE à l’Atelier de l’Avenir. Et il y est resté.

Des projets innovants dans une société coopérative à finalité sociale dont la société mère les Ateliers du Monceau est une ETA

Gaëtan DuyckaertsL’Atelier de l’Avenir est bien connu dans le monde de la construction bois pour le développement de son propre système de construction ossature bois, imaginé par Alain Klinkenberg, administrateur délégué, et développé en partenariat avec des entreprises privées, publiques et des instituts de recherche au travers du projet CIMEDE 1, labellisé dans le cadre du plan Marshall en juin 2008. Retrouvez ici la liste des partenaires qui ont démarré la recherche en 2009.

4 ans de R&D ont abouti au dépôt d’un brevet en 2013. A l’issue des tests, les premiers chantiers ont démarré. Objectif ? « Offrir des logements performants à des personnes défavorisées ». Plusieurs chantiers sont d’ores et déjà réalisés, ou en voie de finition.

L’équipe pilotée par Gaëtan Duyckaerts supervise par ailleurs le projet CIMEDE 2. Il s’agit cette fois d’agir sur les parois extérieures. Il a été labellisé dans le cadre du plan Marshall en février 2014.

Construction Industrielle de Maisons Évolutives, Durables, et Économiques

Gaëtan DuyckaertsLe système CIMEDE (pour Construction Industrielle de Maisons Évolutives, Durables, et Économiques) est un système constructif en ossature bois. Les éléments CIMEDE sont produits industriellement en atelier. Cette industrialisation débute avec l’usinage des bois jusqu’à la pose même du bardage dans certains cas. Avant cela se sont déroulées la réalisation de la structure, la fermeture de la première face, la mise en place de l’isolation, la fermeture de la deuxième face et même la pose des châssis.

La standardisation des produits et des procédures permettent de maîtriser le processus de production. De plus, l’ensemble des problèmes pouvant être rencontrés est géré par une seule personne : le responsable de production. La réactivité s‘en trouve grandement améliorée. L’industrialisation d’un système constructif standardisé offre encore d’autres avantages comme une meilleure gestion du planning et des matériaux.

Après un dernier contrôle en atelier, les éléments sont envoyés sur le chantier, où ils sont mis en place par des monteurs agréés. Pour pouvoir atteindre les normes d’une construction passive, l’étanchéité à l’air du bâtiment constitue l’un des facteurs prépondérants. La maîtrise de la technique de construction et des raccords entre tous les éléments est donc primordiale. Les performances attendues peuvent ainsi être garanties et les risques liés à la mise en œuvre sont limités.

Un système évolutif

Gaëtan DuyckaertsBien qu’il s’agisse d’un système standardisé, les bâtiments CIMEDE sont différenciés. Il n’existe pas de catalogue dans lequel le client choisit parmi quelques constructions types prédéfinies. La spécificité du système constructif réside en des règles de conception qui rendent la maison « évolutive ». Ainsi, des cloisons amovibles facilement déplaçables par un non-professionnel peuvent être posées, permettant des aménagements ultérieurs aisés. Tout en respectant les prescriptions relatives à CIMEDE, l’architecte peut ainsi laisser libre cours à son imagination et sa créativité.

Créé en 1997, l’Atelier de l’Avenir, acteur de la diversification des Ateliers du Monceau (une ETA créée en 1985 à l’initiative de parents d’enfants sourds spécialisée dans le tri et le recyclage de palettes de bois, notamment les fameuses palettes bleues de l’entreprise CHEP) a réellement démarré ses activités en 2008 avec le projet CIMEDE. 7 personnes sont employées sur le site et encadrent des personnes sourdes en apprentissage du métier de menuisier.

La smartisation au bénéfice de l’humain

Gaëtan Duyckaerts« Le numérique doit être au service de l’homme et non envisagé sous l’angle unique du remplacement de son travail, explique Gaëtan Duyckaerts. Le numérique est une opportunité pour les travailleurs, y compris, dans des métiers où ils n’ont pas toujours les compétences initiales requises ».

Ce n’est donc pas pour de seuls soucis de rentabilité et d’optimisation de la production que l’Atelier de l’Avenir a fait, notamment, appel aux compétences du CENAERO, le centre de recherche de Gosselies actif dans le projet CIMEDE 2. La raison sociale des Ateliers du Monceau et de sa filiale (140 personnes travaillent sur le site de Grâce-Hollogne dont 110 ouvriers pour un chiffre d’affaires consolidé de 6 millions d’euros) consiste d’abord à former aux métiers du travail du bois des personnes malentendantes.

Les stratégies d’automatisation développées à Grâce-Hollogne ont donc d’abord pour objectifs d’améliorer les conditions de travail des formés et des formateurs et de libérer du temps pour accroitre celui dédié à l’accompagnement et la présence dans les ateliers.

Une stratégie sur deux axes

La stratégie de l’entreprise est construite autour de deux axes.

Le premier axe concerne toute la partie préparatoire à la production de maison en ossature bois. Grâce à un logiciel spécifique, tous les plans d’architecte dressés en 2D sont redessinés en 3D, ce qui permet aux ingénieurs d’avoir une vue globale du chantier, de vérifier qu’il n’existe pas de conflits entre divers éléments de construction, de valider les tolérances et de les intégrer dans la fabrication.

Cette analyse approfondie offre alors la possibilité de piloter directement les machines d’usinage et le pont multifonctionnel. Ce qui améliore considérablement l’ergonomie de la fonction, les structures étant toujours assemblées manuellement. Afin de récupérer davantage d’informations des plans des architectes et de les adapter aux systèmes CIMEDE, CENAERO développe un autre outil numérique.

Le second axe concerne la gestion des dossiers via un ERP directement connecté au logiciel de production. Il permet de gérer l’ensemble des achats, des ventes, du stock, de valoriser les encours et, finalement, de s’approcher au plus près des prix de reviens, au bénéfice du prix de vente. L’utilisation de codes-barres et de QR codes facilite encore l’encodage et rend quasi obsolète l’archivage des documents papiers.

Résultats ? Ces outils d’aide au travail du personnel permettent d’optimiser leurs temps, offrant aux moniteurs la possibilité de se recentrer sur leur véritable métier et d’être plus souvent présents en atelier, pour la formation et l’accompagnement du personnel. Car le personnel, à l’exception d’un jeune menuisier de formation, apprend son métier en interne et y développe son autonomie au travail.

Quant à l’aspect durable du métier, l’une des valeurs essentielle de l’atelier, on la retrouve dans le choix des modes de production de l’énergie – deux chaudières biomasses alimentées par les déchets de bois qui chauffent les trois ateliers et 800 panneaux photovoltaïques qui génèrent un tiers des besoins en électricité du site – et plus généralement encore dans le système évolutif mis au point par l’Atelier. « La modulabilité, la recyclabilité et la possibilité de démontage entrent dans les critères de la construction durable, de même que son aspect peu invasif pour l’environnement ou la possibilité de l’adaptation d’un logement pour personnes à mobilité réduite ».

Quand la science et la technologie se mettent au service de l’humain, elles prennent toutes leurs dimensions.

Envie d’en faire autant dans votre entreprise?

Êtes-vous prêts? InnovaTech vous aidera à le savoir en vous proposant un audit 4.0. Inspiré de Made Different – et co-construit avec InnovaTech, un centre de recherche, les « best practices » d’un cabinet conseil et l’Agence du Numérique – cet audit est réalisé par un conseiller d’InnovaTech. Il se déplace chez vous, visite votre entreprise (1h), mène l’audit avec vous (2h) et, bien sûr, il s’agit d’un service qui ne vous est pas facturé.

« A l’issue de cet audit, explique ce conseiller, l’entrepreneur aura une idée plus claire des enjeux de l’industrie 4.0 et de la façon dont elle pourrait être implémentée chez lui ».

L’idée, évidemment, c’est de:

  • vous intriguer;
  • vous inspirer;
  • vous informer.

Le diagnostic 4.0 est la première pierre de la transformation 4.0 de votre entreprise. Pour vous aider, la Wallonie propose des aides publiques dédiées. Contactez-nous pour toute information complémentaire ou pour prendre rendez-vous.

l'équipe de rédaction InnovaTech

Par

L'équipe de rédaction d'InnovaTech est composée d'experts en innovation technologique et en communication.

Website Facebook Twitter LinkedIn

Services associés

coach

Bénéficiez d’un coach

communication presse

Communication presse