inspirations innovatech

Inspirations,
news et dossiers

Incubateurs et accélérateurs privés: Besix s’ouvre aux start-ups

Date de publication
21 septembre 2018
facebook twitter LinkedIn Google Mail Construction/Informatique Print
Accélérateur

L’entreprise belge vient de lancer le premier accélérateur mondial de start-ups actives dans deux domaines phares du secteur de la construction.

Organismes d’accompagnement (coworking, formation, coaching, etc.) pour les start-ups lors de leur phase de conception (incubation) ou de croissance (accélération), ces structures fleurissent en Wallonie comme partout en Belgique et en Europe.

Issus pour l’essentiel du secteur public – WSL (Sciences de l’ingénieur), Itech Incubator (Biotech), le MIC (IT) ou encore Leansquare ainsi que le programme Startup Camp – incubateurs et accélérateurs sont également devenus l’apanage du secteur privé (essentiellement des banques et de grandes entreprises).

IncubateurUne tendance venue de France avec les incubateurs issus de BNP-Paribas ou de l’opérateur télécom Free (Xavier Niel, photo, dans son incubateur Station F) et qui se déploie en Belgique. En 2015, BNP Paribas Fortis s’associait à Co. Station (Bruxelles et Charleroi), ING lançait FinTech Village et CREATIS (industries culturelles et créatives), TELENET a lancé Kickstart, Belfius créait en Flandre The Birdhouse, KBC lançait Startit et Deloitte son Deloitte Innovation Centre. Parmi d’autres.

De grandes entreprises se sont également lancées dans l’accompagnement et l’accélération de start-ups proches de leurs secteurs : GDF-Suez (Engie) associée à WSL, Total, Solvay, …

Un accélérateur multidisciplinaire chez BESIX

AccélérateurUn nouveau fleuron belge vient de franchir le pas. Le groupe belge Besix (2,4 milliards d’euros de chiffre d’affaires réalisé pour moitié à l’étranger) réalise l’essentiel de son business sur les marchés de la construction, en particulier dans la réalisation d’ouvrages de construction, infrastructurels et maritimes qui se distinguent souvent par leur complexité. Mais il réalise aussi une partie significative de son chiffre d’affaires (10%) dans la promotion immobilière et les concessions.

Pour ces deux secteurs, il vient de lancer son programme d’accélération de start-ups.

Baptisé « BESIX Start-Ups Accelerator », il s’agit d’un programme mondial d’accélération visant principalement les start-ups matures actives dans deux secteurs :

• Le ConTech (Construction Technology), l’innovation technologique dans le secteur de la construction ;
• Le PropTech (Property Technology), qui concerne des produits innovants, technologiques ou des modèles nouveaux destinés aux marchés immobiliers.

« Ces start-up peuvent être issues de secteurs variés tels que l’économie circulaire et la durabilité, la construction 4.0, la transformation digitale, l’énergie et le traitement (air, eau, déchets), la mobilité et les infrastructures, les nouveaux matériaux de construction, l’immobilier, l’aménagement du territoire, ou encore le bien-être et la sécurité au travail », explique Jérôme Constant, Start-Ups Accelerator Manager.

Les responsables du programme BESIX Start-Ups Accelerator, lancé le 21 juin dernier, entendent sélectionner une dizaine de start-ups matures sur base annuelle. Celles-ci bénéficieront d’un programme sur mesure pour les aider à accélérer leur croissance. En 6 semaines, une quarantaine de start-ups issues d’une dizaine de pays européens se sont fait connaître. Elles viennent pour moitié de de Belgique (60% de Flandre – Gand et Anvers – et 40 % de la communauté française – Bruxelles et Liège) et pour moitié de Berlin, Londres, Madrid et Paris.

Six start-ups ont déjà été invitées à faire le « pitch » au début du mois d’octobre. « Et potentiellement, j’ai encore 6 places, poursuit Jérôme Constant. Quand je vois la qualité de ce que l’on a reçu, j’aurais pu en prendre beaucoup plus que six ».

Incubateur & Accélérateur: bien plus que de l’argent

AccélérateurBESIX mettra à leur disposition des experts métier tant internes qu’externes, qui viendront challenger la faisabilité de leurs projets. BESIX leur ouvrira aussi son carnet d’adresse de clients et partenaires. Un support financier sera également possible en fonction des intérêts mutuels. Enfin, grâce à sa large empreinte sectorielle et géographique, BESIX aura la capacité de mettre rapidement sur pied une expérimentation terrain, qui s’avèrera être un test grandeur nature pour ces start-ups.

Rik Vandenberghe, CEO de BESIX Group conclut: « nous sommes parfois considérés comme un secteur peu innovant, qui travaille comme il y a cinquante ans. A tort ! Avec notre accélérateur de start-ups, nous avons l’ambition de mettre notre savoir-faire et notre expertise à disposition des jeunes pousses matures, et de les aider concrètement à tester ou finaliser leur concept – voire même d’en faire des partenaires économiques solides. Ensemble, nous pouvons réinventer l’écosystème de la construction et exceller dans la création de solutions durables pour un monde meilleur. »

Les start-ups matures, basées en Europe ou dans l’un des 22 pays dans lesquels BESIX Group opère, et qui souhaitent rejoindre l’accélérateur peuvent le faire à tout moment via innovation.besix.com. Le programme d’accompagnement peut durer jusqu’à 12 mois. Il est totalement gratuit et entièrement sur mesure. Les premières start-ups sélectionnées se rencontreront à Bruxelles (Belgique) en novembre 2018.

A la recherche de l’incubateur ou de l’accélérateur dédié à votre start-up? Les conseillers d’InnovaTech peuvent vous orienter vers la structure la plus adaptée compte-tenu de vos spécificités. N’hésitez pas à les contacter.

l'équipe de rédaction InnovaTech

Par

L'équipe de rédaction d'InnovaTech est composée d'experts en innovation technologique et en communication.

Website Facebook Twitter LinkedIn

Services associés

Arrow left
Arrow right
coach

Bénéficiez d’un coach

Diagnostic et plan d'actions

Analyse et audit technologique

financement

Financement

Management

Management de l’innovation