header-img-news

+ de 200 innovations
wallonnes

Santé

flux de lavage vésical

Un appareil d’automatisation du flux de lavage vésical

Entreprise : Everdeen SA
 Sortie : 2020

L’augmentation de volume de la prostate peut entrainer l’apparition progressive d’une gêne à l’évacuation de la vessie ou des envies fréquentes d’uriner. Une intervention chirurgicale est indiquée lorsque le traitement médicamenteux n’est plus efficace ou en cas de complications.

Les résections de prostate et de vessie par voie endoscopique nécessitent la pose d’une sonde vésicale et la mise en oeuvre de lavages vésicaux en post opératoire, afin d’éviter l’apparition de caillots liés à des saignements excessifs.
Ces lavages sont assurés par des poches de sérum physiologique qui coule dans la vessie du patient pour s’écouler finalement dans un sac collecteur. Les sacs de sérum physiologique doivent être remplacés régulièrement afin de maintenir un lavage continu. C’est le personnel infirmier qui, par une surveillance rapprochée, règle le débit et empêche l’arrêt des lavages.

Mais, en cas de surcharge de travail, cette surveillance peut ne pas être optimale et avoir des conséquences non négligeables pour le patient.

Evolution de l’innovation

Everdeen a développé Autorince, un dispositif permettant de surveiller la couleur du liquide de lavage à la sortie, via un capteur enregistrant les variations de l’absorbance du liquide de lavage en fonction de la quantité de sang qu’il contient.

Ces données sont enregistrées en temps réel et utilisées pour régler le débit du liquide de lavage en amont. Équipé d’un système d’alarme, ce dispositif alerte les infirmiers en cas de problème, notamment lorsqu’il s’agit de remplacer les sacs de rinçage.

Pour faciliter un peu plus la vie du personnel soignant, une valve plus performante a été intégrée dans ce dispositif : elle régule le débit du liquide dans la vessie du patient. Une série de fonctions ont été ajoutées, telles que la mesure de débit ou encore la détection d’obstruction dans la vessie…

Cette innovation a obtenu l’accord du comité d’éthique de l’hôpital Ambroise Paré. Elle sera prochainement déclarée à l’Agence fédérale des médicaments et des produits de santé (AFMPS) et l’entreprise démarre les essais cliniques en octobre pour une durée de trois mois.

 
 
numero  0499/98.83.87
 
 
adress Pascal Debrue
 
 
mail pascal.debrue@everdeen.be
 
 
adress Rue René Descartes, 1/4 - 7000 Mons