inspirations innovatech

Inspirations,
news et dossiers

Fred Colantonio : « Innover, c’est penser et agir autrement »

Date de publication
30 mai 2016
facebook twitter LinkedIn Google Mail Inspirations Print
Fred Colantonio

Innover, c’est quoi au fait ? Pour Fred Colantonio, il s’agit de penser différemment, agir autrement et concrétiser ce qui ne l’a pas encore été. Voici sa carte blanche. 

Nous connaissons tous des noms de grands innovateurs : Leonard De Vinci, Albert Einstein, Thomas Edison ou encore James Dyson. Comment font-ils pour voir ce que personne n’a vu et anticiper ce que tout le monde voudra? Comment déclencher en nous l’étincelle de l’innovation ? Quelle posture pouvons-nous adopter pour transformer notre vision et notre quotidien en innovations permanentes ?

 

Innover. Transformer un concept en projet. Concrétiser une idée. Le tout en stimulant et entretenant cette aptitude chez soi et auprès de ses collaborateurs. Le défi est de taille. En effet, le terme effraye plus d’un téméraire. Même parmi les braves, la notion d’innovation est parfois redoutée. C’est un peu comme pour la créativité, que nous croyons – surtout lorsqu’on grandit – réservée à certaines catégories de personnes uniquement. Les enfants ont tous des idées. Tous sont créatifs, à leur manière et avec des modes opératoires parfois très divers. Puisque nous sommes tous de grands enfants, nous sommes équipés de cette aptitude. Il en va de même pour notre faculté d’innover.

Lorsque nous faisons preuve de créativité, nous générons des idées. Lorsque nous innovons, nous leur trouvons des voies de concrétisation, de mise en application et de réalisations inédites. Innover suppose une posture spécifique qui requiert une disposition particulière de l’esprit. Enclencher une dynamique d’innovation, quelle qu’elle soit, suppose de partir de nous vers les autres.

Difficile d’élaborer de nouvelles façons de faire, des modes opératoires alternatifs, des chemins de traverse efficaces, sans au préalable être ouverts à leur possible existence. Innover, c’est donc avant tout changer notre point de vue pour parier sur notre propre capacité à nous surprendre. C’est nous autoriser à favoriser les opportunités d’une hypothèse jusque-là inexistante, absente du radar de notre conscience ou de notre esprit. C’est en quelque sorte nous mettre en situation de créer et accueillir la surprise au départ d’une idée.

Innover, c’est aussi miser sur notre faculté à entretenir et faire briller l’étincelle que nous aurons allumée. Au départ d’une matière brute – l’idée -, innover consiste à jeter des ponts, lire entre les lignes et aller au-delà des apparences pour dénicher la manière d’amorcer et enflammer le brasier avec des bouts de bois, un morceau de verre et une ficelle, mais sans allumette. Il s’agit de découvrir une autre façon (plus rapide ou efficace, plus économique ou écologique, plus drôle ou plaisante) de faire – potentiellement – la même chose. Innover, c’est rebattre les cartes, leur trouver une nouvelle utilité ou les exploiter dans un contexte jusqu’alors inédit.

Enfin, innover, c’est travailler en réseau. Un génie dans un placard reste dans un placard. Du carrefour des idées à la mise en place des bonnes personnes pour mener à bien le projet, la collaboration fait partie intégrante de l’innovation. Oui, il y a plus dans plusieurs têtes que dans une seule. Et dès lors qu’il s’agit d’insuffler une dynamique de concrétisation et d’aboutissement, nous devons mobiliser de nombreuses compétences qu’une personne unique détient rarement seule. Il s’agit de déceler les points forts des autres, et orchestrer leur mise en commun pour le bénéfice du projet.

Innover, c’est donc aussi construire l’équipe gagnante et lui donner la vision, le périmètre et les moyens de trans-cender collectivement les forces individuelles dans l’intérêt du projet. C’est capter chez les autres le potentiel, l’idée ou la proposition qui va changer la trajectoire du projet. C’est percevoir la direction suggérée alors même qu’elle est embryon, voire peut-être disqualifiée d’emblée par celui ou celle qui l’émet. Innover, c’est ensuite réussir à créer l’entonnoir de conversion de l’idée en produit fini. Il s’agit de la succession des étapes nécessaires au bon déroulement du projet, conduisant à sa réalisation. Pour y parvenir, il est souvent nécessaire de tester différentes voies, emprunter plusieurs chemins – surtout ceux de traverse –, susceptibles d’arriver là où nous n’étions pas encore allés.

 

Qu’il s’agisse de créer, innover, ou inventer, l’attitude à adopter pour y parvenir repose sur un désir volontaire d’entre-prendre. Faire preuve de curiosité («qu’est-ce que c’est ?»), secouer la poussière de la routine et bousculer les certitudes pour progresser («comment faire mieux ou autre chose avec ça ?»), questionner les codes et convenances («pourquoi est-ce ainsi ? Et pourquoi pas tester autrement ? Et si… ?») : les grands enfants que nous sommes sont tous capables d’interroger notre environnement de la sorte.

Et tant qu’à innover, nous pouvons aussi chercher à questionner les schémas habituels en nous demandant : «Et si nous devions concevoir ou mettre au point tel processus, produit ou service, comment nous y prendrions-nous aujourd’hui ?» De la sorte, nous nous offrons la possibilité de créer une brèche dans l’existant pour entrevoir, l’espace d’un instant peut-être, ce que personne n’a vu et que, souhaitons-le, tout le monde voudra.

 

Fred Colantonio, le 13/09/2015 – www.fredcolantonio.com – www.lattitudesdesheros.com

 

l'équipe de rédaction InnovaTech

Par

L'équipe de rédaction d'InnovaTech est composée d'experts en innovation technologique et en communication.

Website Facebook Twitter LinkedIn

Services associés

coach

Bénéficiez d’un coach

Génération d'idées

Créativité

validation de l'idée

Validation de l’idée