inspirations innovatech

Inspirations,
news et dossiers

Inventeurs, innovateurs et entrepreneurs : créateurs de richesse

Date de publication
31 mai 2016
facebook twitter LinkedIn Google Mail Inspirations Print
innovateurs

Les inventeurs, innovateurs et entrepreneurs sont des maillons de la chaîne de création de valeur. Mais il faut les 3 pour créer de la valeur ajoutée.

 

Les créateurs de richesse dont la Wallonie a tellement besoin pourraient être classés en trois catégories : les inventeurs, les innovateurs, les entrepreneurs. Ils n’ont cependant pas les mêmes emplois, même si certains endosseront les divers rôles au cours de leur carrière. Un inventeur peut, par exemple, devenir un entrepreneur innovant. Du moins, s’il suit une série de conseils et se fixe un objectif bien clair.

Quelle différence entre inventeurs, innovateurs et entrepreneurs ?

L’inventeur est celui qui traduit une idée en un objet nouveau. Quant à l’innovateur, il est celui qui réussit à trouver un marché et à vendre une nouvelle idée. L’innovateur transforme une invention en un produit économique.

L’innovateur n’est donc pas forcément à l’origine de l’invention. Steve Jobs, par exemple, était d’abord un visionnaire et un leader technologique. Lors de l’hommage rendu à Steve Jobs, Barack Obama donne les caractéristiques de cette catégorie d’ « aventurier » qui a la capacité de transformer une invention en une innovation. C’est quelqu’un « d’assez courageux pour penser autrement, d’assez audacieux pour croire qu’il (peut) changer le monde, et d’assez talentueux pour le faire ».

L’inventeur est celui qui traduit une idée en un objet nouveau. L’innovateur transforme une invention en un produit économique.

Un entrepreneur, c’est d’abord un créateur d’organisations, un porteur de projet d’entreprise. Il se caractérise par différents comportements gagnants :

  • il s’investit matériellement et/ou moralement dans le développement et le déploiement de son projet, que celui-ci soit innovant ou non ;
  • il provoque la réunion et la mobilisation de ressources (humaines, financières, techniques…) pertinentes ;
  • il pérennise ces ressources dans le cadre durable d’une organisation.

 

Un entrepreneur n’est pas forcément un innovateur. S’il l’est, on parle alors d’entrepreneur innovant.

Un inventeur peut-il devenir un entrepreneur innovant ?

Un inventeur n’a pas forcément au départ la capacité et/ou les qualités pour transformer son invention en un projet d’entreprise viable. Cette capacité peut, entre autres, être entravée par l’isolement du porteur de projet.

« L’obstacle majeur, à mon sens, qui péjore les projets d’innovation portés par des « inventeurs isolés » est la difficulté pour le porteur de projet de dépasser, voire de sortir de son cadre d’expertise, » explique Stéphane Gualandris, coach en innovation technologique chez InnovaTech. « Le porteur de projet a généralement tendance, selon mon expérience, à privilégier et à provisionner son domaine d’expertise (souvent le domaine technique). D’où l’importance du rôle du conseiller en innovation de fournir un cadre d’analyse plus large afin de permettre à l’inventeur de se poser les « bonnes » questions et d’aider à rationaliser les décisions prises ».

9 pistes pour devenir un entrepreneur innovant

Afin de transformer son idée, son concept en produit ou service, explique Pierre-Jean Fondu, ancien coach chez InnovaTech, l’innovateur doit en plus de ses capacités créatives :

1. Faire le bilan de ses propres compétences et être capable de s’entourer, d’ouvrir son projet à d’autres profils, de le remettre objectivement en question ;

2. Acquérir l’esprit d’entreprendre (stratégie, gestion du risque, du stress, etc.), être capable de prendre des décisions, de faire des choix raisonnés et objectivés ;

3. Valider que son idée répond bien à un besoin du marché ;

4. Acquérir des capacités d’organisateur, de gestion de personnes (partenaires, sous-traitants, etc.) ;

5. Intégrer tous les aspects financiers, de manière analytique et pas uniquement intuitive ;

6. Analyser son marché : son produit ne se vendra pas uniquement parce qu’il est génial ;

7. Être capable de « canaliser » sa créativité lorsqu’il est en phase de développement, c’est-à-dire éviter de se disperser, respecter la ligne de conduite stratégique qu’il est censé avoir défini auparavant ;

8. Améliorer la communication sur son produit, la rendre accessible à différents publics, ce qui nécessite de prendre en compte les attentes de ces derniers et de les comprendre ;

9. Enfin, devenir un « commercial », ou admettre de céder cette responsabilité à une personne dont c’est le profil.

Se fixer un objectif et se battre pour l’atteindre

L’un des moteurs de cette stratégie, c’est l’objectif que l’on s’est fixé à plus ou moins long terme et les moyens (d’abord personnels) que l’on se donne pour y parvenir. L’un des secrets de la réussite d’un entrepreneur innovant réside en lui-même, dans ses tripes, dans cette conviction absolue, radicale, qu’il atteindra cet objectif.

Ainsi en est-il de Fabien Pinckaers, le fondateur d’Odoo (ex : OpenERP), qui fut la première entreprise belge du classement Deloitte Technology Fast50 en 2012 affichant une croissance insolente de … 1549 % de son chiffre d’affaires en 5 ans ! Découvrez l’histoire d’Odoo dans notre dossier de presse.

L’objectif de Fabien Pinckaers était simple mais aussi, très, très ambitieux. « Mon rêve était d’être le leader du marché de la gestion d’entreprise grâce à un logiciel entièrement open source », nous avait-il expliqué.

l'équipe de rédaction InnovaTech

Par

L'équipe de rédaction d'InnovaTech est composée d'experts en innovation technologique et en communication.

Website Facebook Twitter LinkedIn

Services associés

coach

Bénéficiez d’un coach