inspirations innovatech

Inspirations,
news et dossiers

Jean Demarteau : il conçoit et fabrique des automates pour l’industrie

Date de publication
13 septembre 2016
facebook twitter LinkedIn Google Mail Industrie/Informatique/Portraits Print
automates

WOW Technology est une société belge (Naninne) de 66 personnes, dont une quarantaine d’ingénieurs, qui conçoit des automates pour l’industrie.

L’entreprise s’appuie sur ses compétences en mécanique et mécatronique, en électricité et électronique ainsi qu’en informatique. Elle dispose également de ses propres ateliers de fabrication, ce qui lui permet de gérer chaque projet de sa conception jusqu’à sa réalisation concrète. Elle est spécialisée dans la conception et la fabrication d’automates, des machines et d’équipements automatisés sur mesure dans les secteurs agro-alimentaire, pharmaceutique, biotechnologique, automobile, aéronautique, de l’énergie, …

Le nombre de cas et de possibilités de pannes est infini… Notre métier est de les prévoir pour les corriger avant qu’elles ne surviennent

Le parcours de Jean Demarteau

automatesCet ingénieur électricien est sorti en 1998 de l’ UCL. A l’époque, cela s’appelait la Faculté des Sciences Appliquées, maintenant c’est l’École Polytechnique de Louvain. Il a ensuite travaillé pendant deux ans pour Procter&Gamble, d’abord dans l’usine de Pringles, ensuite pour les usines européennes de poudres à lessiver (Dash/Dreft notamment).

Ensuite, il (re)venu vers l’entreprise familiale, WOW Company, connue comme le fabricant de la boule à vagues.

Il a progressivement parcouru les différents départements de la société, du software vers le commercial, en passant par les installations. En 2010, WOW Technology est née et il a pris le poste de directeur, tout en gardant la direction de WOW Company.

Comment a évolué votre métier ?

En 2010, WOW Company faisait 80% de son chiffre d’affaire avec un département «projets spéciaux», qui concevait et fabriquait des machines sur mesure, des automates, pour différents secteurs comme l’aéronautique, l’automobile, l’alimentaire. Depuis 2010 et WOW Technology, nous avons fortement développé le côté pharmaceutique et machines de laboratoire, qui ensemble représentent maintenant 50% de notre activité.

Quelle a été votre meilleure décision professionnelle ?

Rejoindre WOW, pour évoluer dans une organisation sympathique, agile et performante. D’une vingtaine en 2000, en comptant nos sociétés sœurs, nous avons maintenant dépassé la centaine d’employés.

Et, inversement, quelle décision regrettez-vous ?

D’avoir peut-être été trop pressé de rejoindre WOW, et ne pas avoir découvert d’autres sociétés, organisations, pays peut-être, avant de venir y travailler.

Comment favorisez-vous l’innovation ?

L’innovation est le moteur de WOW Technology. Les clients viennent chez nous parce que notre slogan est «engineering your ideas». Nos équipes se nourrissent d’innovation pour innover encore plus. De même que c’est en forgeant qu’on devient forgeron, c’est en innovant qu’on favorise l’innovation. De plus, la structure hiérarchique très horizontale (voire quasi inexistante) favorise les innovations organisationnelles, et notamment les intrapreneurs.

Quel est le dernier problème technique/technologique que vous avez rencontré ?

Lors de mes études d’ingénieur, je n’étais pas très motivé par le cours de statistiques. J’étais surtout rebuté par les gaussiennes et autres courbes de probabilité. Naïvement, je pensais que dans notre métier, tout était binaire, juste ou faux, un ou zéro… En fait, dès qu’on interagit avec la nature, le vivant, on se rend compte que le monde est tout en nuances. Et que le nombre de cas et de possibilités de pannes est infini… Notre métier est donc de les prévoir pour les corriger avant qu’elles ne surviennent.

Nous venons de pasautomatesser quelques jours à comprendre pourquoi un système de pipetage ne prenait parfois pas de liquide dans une éprouvette. In fine, il est apparu que des microbulles se trouvaient en suspension dans ce liquide, et que si on n’avait pas de « chance », le volume prélevé était constitué d’air plutôt que de liquide… Nous avons donc modifié la façon de manipuler le liquide avant cette étape, pour que la création de bulles
soit intrinsèquement supprimée.

 

Votre phrase/citation préférée ?

« Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait. » (Mark Twain)

l'équipe de rédaction InnovaTech

Par

L'équipe de rédaction d'InnovaTech est composée d'experts en innovation technologique et en communication.

Website Facebook Twitter LinkedIn

Services associés

coach

Bénéficiez d’un coach

Technologie

Technologie

Management

Management de l’innovation