inspirations innovatech

Inspirations,
news et dossiers

Une machine à souder hybride qui couple laser et résistance

Date de publication
4 août 2016
facebook twitter LinkedIn Google Mail Industrie/Technologie Print
machine à souder hybride

Malex (Charleroi) a développé une machine à souder hybride dédiée aux aciers spéciaux. Elle permet de souder à l’arc, au laser ou par résistance.

La Commission européenne a souligné toute l’importance de l’innovation technologique dans le secteur de la sidérurgie : «l’industrie sidérurgique européenne développe constamment de nouveaux types d’aciers pour répondre à des besoins d’applications techniques spécifiques. Pour renforcer encore cet avantage concurrentiel, il est bien plus nécessaire qu’avant de stimuler les activités de R&D. En particulier les phases pilotes et de démonstration, très coûteuses et économiquement risquées».

L’innovation, réponse crédible à la production de masse d’aciers chinois et indiens

L’innovation technologique est l’une des seules réponses crédibles à la production de masse d’aciers chinois et indiens. L’Europe a donc lancé le partenariat d’innovation européen (PIE) concernant les matières premières. Ce partenariat encourage l’innovation tout au long de la chaîne de valeur de l’acier. Une PME de Charleroi, la SA Malex, associée au CEWAC (Centre d’Études Wallon d’Assemblage et du Contrôle des matériaux) vient de développer une technologie unique au monde.

En Europe, les aciers actuels sont de plus en plus performants mais, ce faisant, ils sont devenus difficiles à souder par résistance. Or, c’est la technique majoritairement utilisée actuellement pour le raboutage de coils en sidérurgie.

Le raboutage de coils consiste à assembler bout à bout une bobine de tôle. Celle-ci est issue soit du laminage à chaud, soit de la transformation à froid) en sidérurgie.

Pour répondre à ce défi, Malex a développé une machine à souder hybride révolutionnaire, qui couple les technologies laser et résistance. Un démonstrateur technologique – baptisé HybWeldCut – a été réalisé après 2 ans de recherches avec le CEWAC, dans le cadre d’un programme de recherche CWALity. Un programme cofinancé par la Région wallonne (DG06) et doté d’un budget d’1,5 million d’euros sur 2 ans. Les résultats sont surprenants, tant en termes de rapidité d’exécution en regard de la technologie actuelle que de fiabilité et de polyvalence.

L’innovation de Malex : une machine à souder hybride qui couple soudure à l’arc, au laser et résistance

machine à souder hybrideAxel Quaranta, actif dans le monde de la soudure depuis plus de 40 ans, est le patron de la SA Malex. Cette PME de Charleroi s’est spécialisée dans l’étude, la fabrication, la maintenance et la modernisation de machines à souder. L’entreprise développe ses activités auprès des grands groupes sidérurgistes en Europe et en Afrique du Nord. Elle fournit également des pièces de rechange au Mexique, en Corée et à Taïwan. Ses ventes à l’exportation ne cessent de se développer.

Axel Quaranta a réfléchit aux problèmes de soudure générés par les aciers spéciaux durant une dizaine d’années.  De 2011 à fin 2013, la recherche réalisée sur le projet HybWeldCut a permis à l’entreprise de disposer d’un démonstrateur technologique. Une soudeuse-découpeuse hybride « arc-laser-résistance » apportant une solution innovante, flexible et durable aux problèmes de raboutage des coils en aciers spéciaux de 0,2 à 3 mm développés actuellement en sidérurgie.

Quels sont ces problèmes ?

Ils tiennent essentiellement à la qualité de la soudure. Tout au long de la chaîne de production, en sidérurgie, ces soudures sont soumises à des tractions et à des pliages incessants. Or, lorsqu’une ou plusieurs soudures cassent, cela peut entraîner des arrêts de production. En fonction de l’endroit où la cassure a eu lieu, certains de ces arrêts peuvent être  catastrophiques . Si la soudure cède à un endroit facile d’accès, l’interruption sera de courte durée. Si elle casse dans le four de recuit, il faudra attendre que le four refroidisse avant de pouvoir la réparer. La facture peut se compter en millions d’euros. Tout est affaire de temps. Cette machine à souder hybride permet d’accélérer considérablement les réparations.

Car les aciers spéciaux nécessitent selon leur composition de faire usage préférentiellement de tel ou tel type de soudure :

  • soudure à l’arc,
  • soudure au laser,
  • soudure classique par résistance.

 

Il n’existait pas encore de machines proposant en même temps ces 3 technologies. Avec cette machine à souder hybride, l’opérateur peut, en fonction des matériaux, choisir d’un seul geste la tête de soudure qui lui convient. Tout est intégré.

Enfin, Malex est parfaitement capable d’intégrer cette nouvelle technologie dans une ligne de production classique. Ce qui réduit considérablement la facture. En attendant que les entreprises décident de renouveler leur parc.

l'équipe de rédaction InnovaTech

Par

L'équipe de rédaction d'InnovaTech est composée d'experts en innovation technologique et en communication.

Website Facebook Twitter LinkedIn

Services associés

Technologie

Technologie