inspirations innovatech

Inspirations,
news et dossiers

Takattak Trash, le jeu qui booste l’esprit de répartie

Date de publication
27 juin 2018
facebook twitter LinkedIn Google Mail Communication presse/Idées/News Print
Takattak

Nous avons tous été un jour victimes de piques sur notre apparence ou nos idées, d’une injustice flagrante.Et si on apprenait à répliquer avec Takattak?

Tout le monde ne sait pas forcément comment répondre aux commentaires racistes, sexistes, grossophobes ou homophobes, car le sens de la répartie n’est pas inné.

Pour aider adultes et enfants à ne pas rester bouche bée quand on leur fait une remarque blessante, la spécialiste de la prise de parole en public Geneviève Smal a développé les jeux Takattak.

Après Takattak et Takattak Family, elle annonce Takattak Trash, un jeu trash et intelligent qui permet de lutter au quotidien contre les discriminations.

La sortie de Takattak Trash est prévue dans quelques mois. Envie de soutenir cette innovation? Pour financer son projet, Geneviève a lancé une campagne de crowdfunding sur le site My Annona, qui se terminera le 30 juin 2018. Elle a besoin de 8.000 euros pour concrétiser son projet ; les fonds seront utilisés pour imprimer le jeu.

Takattak Trash : le jeu insolent qui apprend la répartie

TakattakCréé à Liège, le but de Takattak Trash est de développer le sens de la répartie. « Il permet de se sortir de situations compliquées, quand on vous fait une remarque déplaisante, quand on vous harcèle ou quand vous entendez Oncle Arthur dire des horreurs sur les migrants, les étrangers, les homosexuels ou les femmes à un repas de famille », explique sa créatrice.

En donnant aux joueurs des outils pour lutter contre les discriminations, Takattak Trash renverse la tendance : il vitamine les victimes, et donne du pouvoir et de la force à celles et ceux qui sont discriminés.

Geneviève Smal a intégré à ce jeu toutes les « cartes-piques » qu’elle n’avait pas « osé » mettre dans les autres jeux. « Certaines attaques sont vraiment dures et trash, mais ce sont des remarques qu’on entend fréquemment, elles correspondent à la réalité. J’ai décidé de ne rien censurer», dit-elle.

Takattak Trash est donc plus nerveux et incisif que ses ainés ; il va droit au but et ne ménage pas les sensibilités, mais toujours avec la touche d’humour qui en fait un jeu décalé et amusant.

Avec Takattak Trash, plus jamais vous ne direz : j’aurais dû répondre ça !

Règles du jeu de Takattak Trash

TakattakTakattak Trash est composé de 100 cartes très cocassement illustrées, qui correspondent à 100 « piques » de la vie de tous les jours, ainsi que de deux cartes « consignes » qui indiquent comment y répondre. Il peut se jouer en petit groupe ou avec de nombreux participants.

1. Les joueurs piochent une carte-pique à tour de rôle.
2. Ils se reportent à la consigne couleur, différente pour chaque pique, pour lui répondre.
3. Le premier ou la première qui répond correctement gagne la carte.

 

Différentes façons de riposter sont proposées : autodérision, insolence, question, vérité, compliment, contre-attaque, mime, et même chanson.

Takattak Trash est à la fois un jeu d’ambiance et un jeu outil. À chaque agression correspond un nombre important de bonnes réponses, ce qui permet de diversifier les parties.

Comme les deux autres Takattak, Takattak Trash peut être utilisé en classe, avec des collègues, des amis, pour lutter contre le harcèlement ou simplement avoir un fou rire !

Le joli succès des jeux Takattak

En faisant des formations sur la prise de parole, Geneviève Smal a remarqué que les mêmes questions revenaient souvent : « Que faire quand on me pose une question piège ? Que répondre quand on me met mal à l’aise ? Comment avoir le sens de la répartie, et éviter de se torturer pendant des heures pour trouver la réponse à une pique ? ».

Après avoir fait des recherches, Geneviève s’est rendue compte qu’il n’existait que peu de livres et supports sur le sujet. Elle a donc créé un jeu pour entraîner les personnes qu’elle formait, « au début sur de simples bouts de papier », raconte-t-elle.

Le jeu Takattak, destiné aux adultes, a ensuite pris forme. De nombreux parents qui y avaient joué ont ensuite demandé une version pour enfants : ce sera Takattak Family.

Les deux jeux ont remporté un franc succès, et Geneviève en a vendu près de 15 000.

Mais il y avait encore un vide, que comble Takattak Trash : les remarques faites par les ados et les adultes très indélicats.

La campagne de financement participatif Takattak Trash

La sortie de Takattak Trash est prévue dans quelques mois. Envie de soutenir cette innovation? Pour financer son projet, Geneviève a lancé une campagne de crowdfunding sur le site My Annona, qui se terminera le 30 juin 2018. Elle a besoin de 8.000 euros pour concrétiser son projet ; les fonds seront utilisés pour imprimer le jeu.

l'équipe de rédaction InnovaTech

Par

L'équipe de rédaction d'InnovaTech est composée d'experts en innovation technologique et en communication.

Website Facebook Twitter LinkedIn

Services associés

coach

Bénéficiez d’un coach

communication presse

Communication presse