inspirations innovatech

Inspirations,
news et dossiers

OncoDNA: traitement personnalisé des cancers

Date de publication
19 janvier 2017
facebook twitter LinkedIn Google Mail Informatique/Santé Print
traitement personnalisé des cancers

Avec OncoDEEP, les oncologues disposent d’un outil innovant leur permettant d’offrir à leurs patients un traitement personnalisé des cancers.

Environ 4.000 cancers sur les 62.000 qui surviennent chaque année en Belgique sont des formes rares de cancer. 50 à 80 % des cancers, suivant leur organe d’origine, ne répondent pas ou pas totalement aux thérapies classiques dont font usage les oncologues (chimio et radiothérapies). Pour aider ces derniers à identifier les nouvelles thérapies ciblées qui pourront mieux lutter contre ces cancers, la SA OncoDNA a développé OncoDEEP. Il s’agit d’un produit innovant qui peut fournir aux oncologues des informations médicales particulièrement précises dans des délais extrêmement courts (moins de 10 jours).

L’entreprise propose un traitement personnalisé des cancers, une approche proposant une combinaison unique de séquençage ADN et de pathologie moléculaire.

Des informations obtenues grâce au séquençage ciblé ou complet du génome des tumeurs ainsi qu’à l’analyse de la présence et de l’activité de certaines protéines clefs. Véritable outil d’aide à la décision, OncoDEEP soutient les médecins dans leurs choix thérapeutiques. Il assure aussi un meilleur suivi de l’évolution des tumeurs des patients. Un traitement personnalisé des cancers qui s’inscrit dans un mouvement plus large, celui de la médecine personnalisée. Cet outil d’aide à la décision repose notamment sur une base de données. D’après Jean-Pol Detiffe, CEO d’OncoDNA, cette base de données permet de suivre:

  • plus de 600 médicaments, dont des molécules encore en phase d’essais cliniques,
  • plus de 22.000 essais cliniques,
  • plus de 9.000 mutations génétiques liées à un cancer.
  • Plus de 2.000 patients à travers 50 pays ont déjà pu bénéficier d’ OncoDEEP.

 

Pas moins de 300 oncologues à travers le monde utilisent cet outil innovant. traitement personnalisé des cancersEn outre, avec sa plate-forme OncoSHARE, l’entreprise offre une meilleure communication entre:

  • le patient,
  • l’oncologue,
  • la communauté d’experts oncologues,
  • OncoDNA.

 

Cette plateforme totalise déjà près de 11.000 comptes (3000 à 4000 professionnels et 7000 patients et relations). Cela représente plus de 250 hôpitaux et 60 pays à travers le monde.

De nouveaux actionnaires sont entrés dans le capital de l’entreprise, en septembre 2016. Le capital de l’entreprise est ainsi passé de 7,7 millions d’€ à 8,8 millions d’€. Cette levée de fonds permet à l’entreprise de renforcer encore ce dialogue patients/oncologues/communauté scientifique en ouvrant la plateforme au plus grand nombre. Elle va renforcer son équipe d’informaticiens, multiplier les collaborations avec des centres de recherche et des groupes pharmaceutiques et créer une équipe commerciale. Un entretien avec Jean-Pol Detiffe

Quel est votre parcours ?

Le patron d’ OncoDNA, Jean-Pol Detiffe est un pharmacien industriel issu de l’ UCL (diplômé pharmacien en 1995, pharmacien industriel en 1997, détenteur d’un MBA de la Louvain School Management). Une période durant laquelle il enseignera aussi, notamment à destination d’assistants en pharmacie. Il devient ensuite Business developer chez Quality Assistance (Donstiennes), assistant du pharmacien directeur.

Un poste qu’il quittera en 2004, tout en restant actionnaire, pour créer sa propre entreprise, DNAVision, une spin-off de l’ ULB. « J’avais envie d’avoir ma propre expérience d’entrepreneur », explique-t-il. DNAVision est une société de services en analyses génétiques, destinés principalement à l’industrie pharmaceutique. Les activités principales sont la pharmacogénétique, la détection de variations génétiques, la pharmacogénomique, les tests d’expression de gènes, le contrôle qualité des médicaments et le diagnostic génétique, pour des clients pharmaceutiques ou des sociétés de biotechnologies.

Comment a évolué votre métier ? Vers un traitement personnalisé des cancers

En 2012, Jean-Pol Detiffe a créé la start-up OncoDNA (Gosselies). L’entreprise propose un traitement personnalisé des cancers, une approche proposant une combinaison unique de séquençage ADN et de pathologie moléculaire. OncoDNA emploie 22 personnes, dont 1/3 d’informaticiens, 1/3 de biologistes et 1/3 d’interprètes dédiés à l’accompagnement des clients.

La jeune entreprise se définit aussi comme un « infomédiaire ». Les infomédiaires sont des acteurs du web qui permettent un accès organisé aux informations pour les internautes. En particulier pour ceux qui doivent faire face à un volume exponentiel d’informations diffusé par une multitude de producteurs. Ils se placent comme intermédiaires entre les producteurs d’information et les internautes.

Quelle a été votre meilleure décision professionnelle ?

« A 30 ans, j’ai décidé que je ne voulais plus être un employé, que j’allais créer ma propre entreprise. C’est tout de même une autre vie. J’avais trop de « boss ». Aujourd’hui, j’ai mon CA et mes actionnaires. Ce sont des partenaires avec lesquels il est possible de discuter. »

Et, inversement, quelle décision regrettez-vous ?

« Dans une précédente fonction, j’ai eu le tort d’avoir fait confiance à une seule et même personne dans ma stratégie de développement. Aujourd’hui, je suis bien entouré avec mes actionnaires historiques : Jean Stephenne, François Blondel, … Et les nouveaux, le holding flamand AVH (Ackermans & van Haaren) par exemple, qui ne sont pas des venture capitalist. Ils ne viennent pas avec des conditions à prendre ou à laisser. Comme mes autres actionnaires, ils ont une vision long terme, une vision plus industrielle. Ce ne sont pas des financiers pur jus. »

Comment favorisez-vous l’innovation ?

« En mettant ensemble des personnes issues d’horizons différents. Au départ, DNAVision puis OncoDNA étaient surtout composés de biologistes. Cela biaisait notre créativité et notre faculté à créer de nouveaux produits.

Aujourd’hui, les biologistes représentent un tiers du personnel, les informaticiens représentant un second tiers. Le dernier tiers est composé de personnes dont la mission est d’accompagner les patients au travers des services d’ OncoDNA. Ni biologistes, ni informaticiens, ils viennent d’horizon totalement différents – l’une d’entre elle est issue du cours Florent (une école d’acteurs) – et parlent plusieurs langues. On trouve une Brésilienne, une Italienne, une Marocaine… Ce mélange de profils et toutes nos expériences utilisateurs nous permettent d’identifier les besoins et d’y apporter des réponses créatives ».

Quel a été votre dernier problème technique/technologique?

Il est aujourd’hui possible d’individualiser les traitements.

Grâce:

  • traitement personnalisé des cancersau développement de nouveaux outils d’analyse (séquençage, bio-informatique…) plus sensibles, plus rapides et plus fiables;
  • à la connaissance précise du génome;
  • aux avancées majeures de la recherche en cancérologie.

 

Le tout en tenant compte de:

  • l’organisme de la personne;
  • du profil génétique de sa tumeur;
  • de son âge;
  • de son environnement.

« La médecine personnalisée remet le patient au cœur des dispositifs médicaux. Les oncologues, comme d’autres spécialistes, intègrent ce changement de paradigme. Ils devraient désormais pouvoir proposer un traitement personnalisé des cancers. Mais il n’est pas toujours facile de changer des habitudes de travail. Avec les nouveaux outils mis à leur disposition, les oncologues peuvent passer des protocoles classiques d’essais-erreurs à un traitement plus personnalisé des cancers de leurs patients. Un changement qui ne se fait pas tout seul. Pour l’essentiel, ce sont les patients qui conduisent les oncologues vers OncoDNA. Pour renforcer ce rôle moteur du patient, notre challenge consiste à lui donner les bonnes informations. Des informations destinées à lui permettre de  convaincre son oncologue qu’il fasse usage des nouveaux outils mis à sa disposition ».

Votre phrase/citation préférée ?

« Le patient d’abord ».

l'équipe de rédaction InnovaTech

Par

L'équipe de rédaction d'InnovaTech est composée d'experts en innovation technologique et en communication.

Website Facebook Twitter LinkedIn

Services associés

coach

Bénéficiez d’un coach

Technologie

Technologie