inspirations innovatech

Inspirations,
news et dossiers

Veille technologique : collecter les connaissances

Date de publication
2 août 2016
facebook twitter LinkedIn Google Mail Idées/Stratégie/Technologie/News Print
veille technologique

Le but de la veille technologique est de détecter les menaces et les opportunités. Elle aide l’entreprise dans ses décisions stratégiques.

 

Dans un contexte de multiplication et d’internationalisation des sources d’informations, la veille technologique (ou autre) constitue un moteur essentiel de développement. L’enjeu de la veille n’est pas tellement l’accès à l’information mais, l’exploitation pertinente de cette information. Il ne faut donc pas confondre la veille avec une recherche ponctuelle d’information destinée à répondre à une question ou un problème précis et momentané. La veille a un caractère anticipatif.

7 étapes pour une veille efficace

Pour une veille efficace, un processus systématique d’acquisition d’informations pertinentes et utiles doit comprendre 7 étapes :

  1. La définition des besoins en informations
  2. La collecte d’informations continue et rigoureuse
  3. Le traitement (tri, analyse)
  4. La diffusion
  5. L’exploitation
  6. Le stockage de l’information
  7. L’évaluation du fonctionnement du système

Il existe différents types de veille en fonction des centres d’intérêts : concurrentielle, technologique, commerciale et juridique.

Différents type veilles en fonction des centres d’intérêts

On distingue plusieurs types de veille en fonction des centres d’intérêt. Voici les principaux types et quelques sources d’informations correspondantes.

➤ Veille concurrentielle

Sujet : Étude et surveillance des concurrents (forces et faiblesses, capacité de réaction et d’innovation, processus de décision, actions marketing…).

Sources d’informations : Articles dans les médias économiques, documents publiés par les concurrents (rapports annuels, documents commerciaux présentation dans  des colloques…), foires et salons …

➤ Veille technologique

Sujet : Informations scientifiques et techniques, suivi de l’état de l’art (produits, matériaux, procédés de fabrication, nouvelles technologies, brevets et licences de fabrication…).  

Sources d’informations : Base de données brevets, publications scientifiques, travaux de fin d’études, salons professionnels …

➤ Veille commerciale ou marketing

Sujet : Observation du marché : lancement de nouveaux produits, apparition de nouvelles cibles, déclinaison de produits existants, apparition de nouveaux emballages, observation des clients, prospects, concurrents, fournisseurs, sous-traitants, distributeurs …  

Sources d’informations : Études de marchés publiées, revues spécialisées, appels d’offres, statistiques …

➤ Veille juridique

Sujet : Étude des systèmes juridiques : législations nationales et internationales, réglementations et normes, jurisprudence … 

Sources d’informationsSources du droit, comités de normalisation, fédérations, …

 

Il existe bien entendu de nombreux autres types de veille : géopolitique, environnementale, sociétale … Par ailleurs, en associant veille technologique et concurrentielle, il s’agit de veille stratégique.

L’intelligence économique, complémentaire à la veille

L’intelligence économique est un processus plus global. C’est un ensemble d’actions collectives et coordonnées, de recherche, traitement et diffusion d’informations utiles aux acteurs économiques. Comme la veille, l’intelligence économique se base uniquement sur des informations librement et légalement publiées. L’espionnage est exclu. Les notions de veille et d’intelligence économique côtoient souvent celle du knowledge management.

Le knowledge management est orienté vers la gestion des connaissances existantes dans l’entreprise. Il tente de formaliser ces connaissances et, surtout, de les rendre facilement disponibles et accessibles au sein de l’entreprise. L’intérêt du knowledge management est également de consolider la connaissance non formalisée et difficilement transmissible (compétences, savoir-faire, secrets de métiers, tour de main…) des individus.

Si vous désirez en savoir plus, l’AEI (Agence pour l’Entreprise et l’Innovation) a mis sur pied un programme « Intelligence stratégique » dédié aux PME wallonnes.

Une entreprise, dès le début de sa création, dès le début d’un projet, doit mette en place une veille.

InnovaTech vous aide pour votre veille technologique

Une entreprise, dès sa création, dès le début d’un projet, doit mettre en place une veille. Elle lui permettra de développer son produit/service/processus sans être bloquée par un brevet existant. A l’inverse, l’entreprise peut aussi réaliser que la concurrence est beaucoup trop intense. Ou qu’il faut acquérir un brevet ou une licence ou ne pas se lancer dans le projet.

La veille peut aussi générer de nouvelles idées.  Ou la lecture de brevets existants peut aider à trouver une solution innovante.

InnovaTech vous accompagne dans la réflexion sur la mise en place d’une veille technologique adaptée à vos besoins.  D’autre part, la mise en place d’une veille technologique incluant les brevets peut être financée dans le cadre des chèques propriété intellectuelle.

l'équipe de rédaction InnovaTech

Par

L'équipe de rédaction d'InnovaTech est composée d'experts en innovation technologique et en communication.

Website Facebook Twitter LinkedIn

Services associés

Diagnostic et plan d'actions

Diagnostic et plan d’actions

Génération d'idées

Créativité

Management

Management de l’innovation